18 juillet 2019
Soleil FM

Mohamed Lamine Bangoura à la tête de la cour constitutionnelle : que va faire le balai citoyen ?

Guinée politique Infos

Les huit conseillers de la cour suprême qui ont décidé de la révocation de Kèlèfa Sall à la tête de la cour constitutionnelle ont surpris tout le monde ce vendredi 28 septembre en élisant Mohamed Lamine Bangoura, anciennement vice-président comme nouveau président de la la Cour constitutionnelle. C’est dans la matinée que l’élection a eu lieu alors que la veille, un sit-in des forces sociales était organisé pour protester contre la destitution de celui qu’on nomme désormais ex-président de ladite cour.

Alors que deux jours avant le CNOSCG essayait de rassurer les guinéens qu’il a entamé une médiation pouvant décrisper la crise au sein de l’institution et annonçait en même temps le report de l’élection, les esprits ne s’attendaient pas à ce que le vote se fasse 48 heures après. C’est là la surprise!

Mais vu la réaction de plusieurs citoyens, des partis de l’opposition et des forces sociales, notamment du balai citoyen, ce serait impossible que cette élection se fasse à la date prévue, c’est-à-dire hier jeudi.

D’ailleurs le sit-in organisé par le balai citoyen et des partis politiques dispersé par les forces de l’ordre était pour s’opposer  cette élection.

C’est mal connaitre les sages de la cour constitutionnelle qui ont usé de leur « sagesse » pour esquiver les mécontents de leur décision.

Ils ont élu  Mohamed Lamine Bangoura, président de la cour constitutionnelle. Joint au téléphone, l’ancien vice-président nous a confirmé son élection.

Il a expliqué que son rôle premier aujourd’hui, c’est la restauration de crédibilité de la Cour constitutionnelle. Ce que reprochaient les huit conseillers à Kèl-fa Sall, l’accusant de mauvaise gestion.

Il faut noter qu’après le sit-in contre cette élection, Sékou Koundouno, l’administrateur du balai citoyen a annoncé d’autres manifestations à partir de la semaine prochaine.  Et puisque l’élection vient d’avoir lieu, tous les regards sont tournés vers cette plate-forme de la société civile et des partis politiques pour leur réaction et sa résultante.

 

THERESA MARIA SEGBAYA

 

 

 

 

Articles Similaires

La couverture sanitaire universelle, une priorité pour le forum des parlementaires africains sur la population et le développement

tsegbaya

Maroc-UE : le nouvel accord de pêche enfin validé (jeune-Afrique)

tsegbaya

Attaque de l’honorable Damaro : les magistrats parlent de manquement de leur statut

tsegbaya

Conakry : Noël 2018 dans une crise économique inédite !

tsegbaya

Valeur du diamant de Marie Madeleine Dioubaté : et si elle faisait de la surenchère !

tsegbaya

Algérie: le président Abdelaziz Bouteflika va démissionner avant le 28 avril

tsegbaya