22 mai 2019
Soleil FM

MPDE : LA MINISTRE KANY DIALLO MET EN AVANT LES ACQUIS DE SON DÉPARTEMENT AUTOUR DU PNDES

Guinée économie Infos

Conakry, le 11 mars 2019 – La Ministre du Plan et du Développement Économique, a animé ce lundi un point de presse qui s’inscrit dans le cadre de la série de comptes rendus, conformément à la volonté du Chef de l’État Alpha Condé, qui a mandaté l’équipe gouvernementale à partager et communiquer sur le bilan, les acquis depuis 2011 dans chaque secteur, les perspectives et les différents défis à relever avec l’ensemble de la population.

Deuxième femme Ministre à prendre part, à cette conférence de presse après celle de l’Agriculture, la ministre Kany Diallo pilote un département stratégique dans le processus de développement économique, durable et inclusive d’un État. Avec les efforts du ministère du Plan et du Développement Economique, il est important de rappeler le contexte dans lequel se situait la Guinée, au regard de la fragmentation du cadre de gestion du développement du fait de la dualité qui prévalait au niveau des institutions en charge de la gestion du développement. Cela a permis de participer à l’impulsion de la dynamique de transformation durable de l’économie guinéenne.

Depuis l’avènement de la troisième République, plusieurs réformes économiques et financières ont été engagées pour stabiliser le cadre macroéconomique, d’améliorer le climat des affaires, de renouer les relations avec les partenaires techniques et financiers et d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE). Ce qui a également permis d’en résulter la relance des programmes de coopération et une reprise de l’activité économique avec un taux de croissance du produit intérieur brut qui s’est établi à 5,4 % en moyenne sur la période de 2010 à 2012.

D’entrée de jeu, la Ministre du Plan et du Développement Economique a rappelé que malheureusement, cette dynamique a été contrariée par la baisse des cours des minerais sur le marché international, les tensions socio-politiques consécutives aux élections législatives de 2013, l’apparition de la maladie à virus Ebola, provoquant un ralentissement de l’activité économique et une décélération de la croissance du PIB qui s’est établie à 3,8% en moyenne, sur l’ensemble de la période 2013-2015.

Globalement, le cadre macroéconomique est resté stable sous-tendu par : l’impact positif de l’annulation en 2012, de la dette de la Guinée, au titre de l’initiative PPTE, de l’important appui de la Communauté internationale, de l’ordre de 705 millions de dollars des États-Unisobtenus dans le cadre de la crise provoquée par la Maladie à Virus Ebola, à la suite des conférences de Bruxelles en mars, de Washington en avril et de New York en juillet 2015 explique Kanny Diallo.

Poursuivant, la ministre Kanny Diallo a clairement précisé que depuis 2016, les actions du Ministère ont permis d’améliorer la gouvernance statistique en rendant fonctionnel le Conseil National de la statistique, conformément à la loi statistique révisée en 2014, en adoptant la deuxième génération de la stratégie nationale de développement statistique (SNDS 2), alignée sur le PNDES 2016-2020 et en ouvrant une filière de formation de cadres moyens en statistiques à l’École Nationale d’administration de Guinée.

À cela s’ajoute, selon la ministre, le renouveau de la planification du développement, avec l’adoption de deux plans de développement à moyen terme : le Plan quinquennal 2011-2015 et le PNDES 2016-2020. Ces deux plans traduisent la volonté manifeste des autorités, de renouer avec la tradition planificatrice de la Guinée marquée sur la période 1960-1985, par la mise en œuvre successive de (4) plans de développement.

Plus loin, Kanny Diallo a mentionné que le ministère du Plan a été la cheville ouvrière de la préparation et de l’organisation de la Réunion du groupe consultatif. Cette réunion de haut niveau qui s’est tenue à Paris en novembre 2017, a permis d’enregistrer des annonces de contributions des partenaires au développement de la Guinée, d’environ 21,7 milliards de dollars des États-Unis, pour le financement du PNDES qui fut un immense succès et ses résultats ont dépassé les attentes tant du point de vue de la participation, de la consistance des échanges que des annonces de contributions.

Pour finir, la ministre du Plan et du Développement Economique dira qu’en matière de perspective, l’ambition de son département est d’accélérer le rythme de mise en œuvre du PNDES. À cet effet, l’accent sera particulièrement mis sur la mise en place et le fonctionnement du dispositif institutionnel de suivi et d’Évaluation du PNDES (DISE), la poursuite de la concrétisation des engagements financiers de Paris, l’opérationnalisation de la plate-forme de gestion des investissements, la formulation du Programme NAFA, le démarrage du Programme National de renforcement des Capacités, (PNRC), la promotion de la planification régionale et de l’aménagement du territoire, la rédaction d’un manuel de référence pour la gestion du développement en Guinée conclut-elle.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Articles Similaires

Déguerpissement : les habitants de Kipé 2 estiment que le huissier en charge s’est trompé de quartier

tsegbaya

1er mai : quand les syndicalistes « mômes » se ridiculisent au palais du peuple !

tsegbaya

Quelle est la place de l’enfant dans la société : l’ONG ‘’Accueil Collectif des Mineurs’’ se penche sur la question

tsegbaya

Economie : les ministres du pool Economique rencontrent les opérateurs Economiques, patrons des banques et assurance

tsegbaya

Grève du SLECG: la signature du protocole d’accord n’a pas eu lieu ce lundi

tsegbaya

Rwanda : Boniface Twagirimana s’est évadé de la prison de Mpanga

tsegbaya