12 novembre 2019
Soleil FM

Nigeria: présentation du budget à l’Assemblée dans un contexte économique difficile

Economie Monde

Le président nigérian Muhammadu Buhari, en pleine campagne électorale, a présenté mercredi sa proposition de budget 2019 au parlement, toujours très ambitieux malgré une légère baisse par rapport à l’année dernière, dans un contexte économique difficile.

Devant des députés survoltés, tantôt scandant le surnom affectueux du chef de l’Etat “Sai Baba”, tantôt le huant à la moindre déclaration, le président Buhari, qui est en campagne pour sa réélection en février prochain, a présenté un budget de 8.8300 milliards de nairas (24,3 milliards de dollars), un peu moins que le budget historique de plus de 9.120 milliards approuvé pour 2018.

Candidat pour le parti au pouvoir, le Congrès des Progressistes (APC), le chef de l’Etat a déclaré vouloir “continuer les efforts en terme d’énergie, de routes et de projets ferroviaires” et d’ainsi “éradiquer la pauvreté”.

Il a demandé aux députés, en conflit ouvert avec la présidence, de “travailler ensemble dans l’intérêt des Nigérians”, et de procéder à un vote rapide du budget.

En 2018, le budget n’avait été approuvé qu’au mois de juin, et avec les élections générales prévues en février, il est très probable que ce soit à nouveau le cas pour 2019.

Le Nigeria, poids lourd de l’Afrique sub-saharienne et premier exportateur de pétrole sur le continent, peine à se remettre de la pire récession économique de son histoire, entre 2016 et 2017, due notamment à la chute du prix du baril, et aux attaques d’insurgés contre ses infrastructures pétrolières.

Le général Buhari, qui a fêté ses 76 ans mardi, a été largement critiqué pour sa politique économique, protectionniste et souvent imprévisible, depuis son arrivée au pouvoir en 2015.

Ses prévisions économiques pour 2019 sont plutôt optimistes: une production de pétrole se situant à 2,3 millions de barils par jour (contre 2 millions actuellement), et un taux de change à 305 nairas pour 1 dollar (contre 360 pour 1 aujourd’hui).

Il espère également une croissance économique de 3% pour 2019, contre 1,8% en 2018. Le FMI, quant à lui, estime que le PIB du géant d’Afrique devrait progresser de 2,3% l’année prochaine.

Alors que le président faisait son discours aux airs de meetings de campagne électorale devant le Parlement, le Bureau national des statistiques (NBS) a révélé des chiffres de chômage inquiétants, avec une augmentation de 5% par rapport à l’année dernière (23,1% au troisième trimestre 2018), soit 5 millions de chômeurs en plus dans ce pays de 180 millions d’habitants.

Le Nigeria est devenu cette année le pays avec le plus grand nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté (près de 87 millions), prenant la place de l’Inde, selon un rapport de l’ONG The World Poverty Clock.

Source: Afrique.LaTribune

Articles Similaires

Facebook rassemble les ” jeunes icônes du changement ” venus de toute l’Afrique subsaharienne à Accra, au Ghana

tsegbaya

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina participera au Sommet « One Planet » à Nairobi

tsegbaya

L’ancien ministre sud-africain de l’énergie, Jeff Radebe, nommé pour rassurer ses homologues africains

tsegbaya

Les Etats-Unis sont entrés en période de “shutdown”

soleilfm935

Forum mondial de l’eau 2021 : réunion entre la Banque africaine de développement et le Sénégal sur les préparatifs

tsegbaya

Bénin : la BAD débloque 163 millions d’euros pour l’aménagement de la route cotonnière

soleilfm935
%d blogueurs aiment cette page :