18 janvier 2020
Soleil FM

Non-autorisation de manifestations : Faya Millimono du BL appelle ses militants à résister face aux autorités

Guinée politique Infos

Le Bloc libéral continue de remobiliser ses troupes malgré la décision du gouverneur de la ville de Conakry interdisant toute manifestation à compter du 13 janvier prochain. Le parti de l’opposant Faya Millimouno se dit prêt à organiser une résistance contre l’autorité qui, selon lui a parjuré. Il l’a fait savoir ce samedi 11 janvier au cours de son assemblée générale à Lambanyi.

La décision du gouverneur de la ville de Conakry interdisant toutes manifestations à compter du 13 janvier ne semble pas dissuader le Bloc Libéral. .

« J’aime bien Mathurin le général, sauf qu’il ignore que son propre gouvernement viole la constitution, ça ne semble pas lui dire quelque chose. Nous sommes dans une situation de pression du peuple dès lors que le Président de la République et le gouvernement ont choisi de mettre la constitution de notre pays de coté pour se permettre n’importe quoi. La constitution en son article 21 alinéas 4 nous donne le droit de résister à l’oppression », dixit Dr Faya Millimouno, président du BL.

Et si la constitution leur donne le droit de résister à l’oppression, l’opposant affirme être prêt à tenir tête à l’autorité malgré sa décision d’empêcher les manifestations du FNDC.

« Je sais ce qui va se faire, quand on manifeste on s’adresse à une autorité mais une autorité qui a parjuré, et qui est déjà hors la loi, nous avons besoin d’organiser une résistance pour empêcher effectivement que la pression du peuple puisse avoir raison de l’avenir de nos enfants ».   

Au cours de cette assemblée générale, l’affaire Elie Kamano était à l’ordre du jour. Dr Faya Millimouno qui affirme être témoin oculaire des faits qui se sont déroulés à Guéckédou en début d’année, se dit déçu de la justice guinéenne à qui il demande de redorer son blason pour l’image d’une République plus forte.

 

TOMOU TRAORE

Articles Similaires

Elections législatives : le RPG Arc-en-ciel en ordre de bataille !

tsegbaya

“Vive les chinois”, scandent les passagers sur le pont de Linsan

tsegbaya

La France rend hommage aux quatre policiers tués à la préfecture de police de Paris

tsegbaya

Conakry: forte affluence des élèves et enseignants dans les écoles (Constat)

tsegbaya

RPG Arc-en-ciel : des journalistes violentés au siège du parti

tsegbaya

MASPFE – Autonomisation de la guinéenne au cœur de la célébration de la journée internationale de la femme

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :