21 novembre 2019
Soleil FM

N’Zérékoré : une trentaine d’acteurs de la société civile formés en techniques de monitoring et d’observation des procès

Guinée société Infos

Ils sont au total trente  acteurs de la société civile venus un peu partout dans les préfectures  de la région  de n’zérékoré à prendre part à cet atelier de formation de renforcement des capacités.

Cet atelier vise à renforcer la capacité de ces acteurs de la société civile de la région forestière sur les techniques de monitoring, rapportage et d’observation des procès. Il est organisé par le bureau du haut commissariat des droits de l’homme en Guinée avec un appui financier de la république fédérale d’Allemagne.

«  Le monde célèbre le 70ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme 1948-2018. Cette année surement qui a donné  naissance  à divers instruments de protection de droits de l’homme malheureusement l’outil reste méconnu par les citoyens. Il va sans dire que votre rôle reste encore  une fois important », a déclaré Chanel Cabavoci, chef de bureau du haut commissariat des droits de l’homme  à N’zérékoré.

Prenant la parole au nom du gouverneur de la région administrative de  N’zérékoré le directeur de cabinet a tout d’abord souhaité la bienvenue aux participants, tout en les rappelant le rôle que doit jouer un acteur de société civile dans le maintient de la paix : «  cet atelier  a un caractère particulier dans la mesure où il vise à renforcer les capacités des acteurs de la société civile dans leur pratique quotidienne. La société civile en principe doit observer la plus grande neutralité dans l’analyse des problèmes sociaux », dira Jean Smeeth SamdiEt de poursuivre en ces termes :  « j’invite les acteurs de la société civile à une participation effective à cet atelier pour que désormais qu’il n’y ait pas de problème  », exhorte t-il.

Au terme des trois jours de la formation, le chef bureau du haut commissariat des droits de l’homme souhaite que  cette formation qui va continuer à  la professionnalisation  des acteurs de la société civile pour faire avancer le respect des droits de l’homme d’une part et d’autre part à doter les autorités à tous les niveaux  des partenaires bien informés et respectueux des normes en rigueurs dans l’établissement de l’Etat de droit.

Foromo Lamah , correspondant régional de Soleilfmguinee.net à N’Zérékoré

Articles Similaires

1er décembre 2018 : la Guinée au rendez-vous de la journée mondiale de lutte contre le VIH-SIDA

tsegbaya

N’Zérékoré : la formation technique et professionnelle au cœur d’un séminaire régional

tsegbaya

RSF publie son rapport “Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l’assaut”

tsegbaya

Conakry : un homme accusé pour viol sur 3 mineurs présenté à la presse au PM3 de Matam

tsegbaya

L’art nourrit-il son Homme ?

tsegbaya

Environnement : la  cuisinière solaire, une alternative durable  

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :