Partager
Les Parlementaires à l’école de la Santé

Les Parlementaires à l’école de la Santé

Ouverture ce mardi à Conakry de l’atelier de planification stratégique et de renforcement des capacités sur le leadership législatif en matière de gouvernance du secteur de la santé. Pendant trois jours, des députés guinéens seront plus avertis sur la question.

C’est dans le cadre du renforcement des capacités et de l’éducation des parlementaires que cet atelier de trois jours est initié.  L’Assemblée Nationale dans sa commission santé, jeunesse, sports, arts et culture  en est principale bénéficiaire. Laurence Uwéla, la Directrice pays du projet Participation Citoyenne à la Gouvernance de la Santé explique : « c’est un projet de trois ans dont l’objectif est de renforcer la compréhension des citoyens et leur participation dans la gouvernance en santé en Guinée. Il engage les acteurs gouvernementaux et ceux de la société, ainsi que les médias dans le dialogue constructif concernant la gouvernance en santé. Et pour préparer les acteurs gouvernementaux, parmi lesquels l’Assemblée nationale dans la commission santé,  on commence à les préparer ».

Quel bénéfice vont tirer les députés de cet atelier ? Honorable ben Youssouf Kéita répond : « les résultats auxquels on peut s’attendre au sortir de cet atelier de trois jours sont multiples et bénéfiques. Bénéfique en ce sens que non seulement nous les députés, élus du peuple qui sommes venus par la force de la politique sans être de vrais professionnels de la législation, que nous sortions donc renforcés dans nos capacités de gérer les procédures législatives et d’être outillés pour permettre d’assumer pleinement le rôle que nous assigne le mandat. Aussi, les assistants parlementaires, ceux qui sont là avec un contrat à durée indéterminée, ils ont besoin eux-aussi d’être formés et outillés pour pouvoir assister ceux qui viendront nous remplacer et qui viendront aussi bleus que nous en matière législatif »

 Un pays ayant ses fils en bonne santé, est celui qui aspire à un développement durable. Pour cela, il faut intensément investir dans le secteur de la santé au bénéfice de la population, a conclu Honorable ben Youssouf Kéita

 Thérèsa Maria  SEGBAYA

Laissez un commentaire