Partager
Le PNDES adopté,bientôt la construction du chemin de fer Conakry Bamako Bobo Dioulasso

Le PNDES adopté,bientôt la construction du chemin de fer Conakry Bamako Bobo Dioulasso

 Le Plan National de Développement Economique et Social est désormais adopté par l’Assemblée nationale. Ce document prévoit avant la fin de l’année 2020 la construction du chemin de fer Conakry Bamako Bobo Dioulasso. En marge de ce vote les députés ont aussi adopté cette semaine à l’hémicycle l’accord-cadre de coopération entre la Guinée et l’Ethiopie.Dans sa consigne le président du groupe libéral démocrate a sollicité à la plénière d’accorder un vote négatif à ce texte. Un ordre respecté par l’ensemble de ses députés présents dans la salle à l’exception d’un seul. Elaboré sur la base des données statistiques de 2012, le PNDES est un document volumineux et très ambitieux.

Il repose sur cinq points principaux entre autres la bonne gouvernance, l’exploitation des ressources humaines et naturelles. En défendant son projet Madame Kany Diallo Ministre de la Coopération Internationale a indiqué que l’ambition de Monsieur le Président  Professeur Alpha Condé est de trouver la solution aux problèmes quotidiens des guinéens à la base.

Le plan national de développement économique et social prévoit la construction de 1111 kilomètres de routes à l’intérieur du pays. 200 kilomètres à Conakry, la construction et la rénovation de certains aéroports du pays. Un projet trop ambitieux qui ne peut être réaliste même si les ressources étaient disponibles a indiqué le président du groupe libéral démocrate.

Avec un montant de douze milliards de dollars US à mobiliser. Docteur Deen Touré de l’Alliance Républicaine estime que ce PNDES devait être plus lisible dans un terme de chiffre et de localité.

Ce Plan National est l’ensemble des projets et de réalisations de la Guinée à l’horizon 2020. L’essentiel est de se fixé un objectif soutient Amadou Damaro Camara le président de la majorité « l’essentiel est de nous trouver un plan quelques soit le résultat »

Pour mobiliser le montant nécessaire à la réalisation de ces objectifs, le gouvernement compte sur l’apport des partenaires techniques et financiers et le partenariat public privé.

M L Yansané

Laissez un commentaire