24 février 2019
Soleil FM

Port Autonome de Conakry : les travailleurs remontés contre le contrat signé par le chef de l’Etat et une société Turque

Guinée économie Infos

Le syndicat a réitéré une nouvelle fois son mot d’ordre de grève ce lundi 13 août. Cette nouvelle démarche vise à condamner la situation qui prévaut au port autonome de Conakry, suite au contrat signé par le professeur Alpha Condé et une société Turque. La rencontre qui s’est tenue à la bourse du travail a regroupé les leaders des centrales syndicales.

Cette grève intervient dans le cadre de la signature du nouveau contrat  signé entre le président de la république  et une société Turque. Natenin Camara membre du corps syndical du port revient sur certaines lignes de ce contrat. « Ce contrat qui dit clairement que «  le concessionnaire  s’engage à exploiter les actions considérées exclusivement avec son propre personnel ». Seulement cette phrase nous indique clairement qu’on doit s’attendre à un licenciement pure et simple ; il dit plus loin « le concessionnaire doit prolonger à tout moment  du personnel nécessaire en nombre et qualification adéquate pour l’exploitation des activités concédées dans les conditions  de qualité   et de sécurité prévue par le contrat de concession » . Que ce contrat soit mis en application, non, on ira jusqu’au bout ».

Plus loin, Nantenin Camara sollicite un soutient de ses pairs syndicaux pour une résolution rapide de cette crise. « Il faut que ce contrat soit dans l’intérêt de tout un chacun, parce que quand on dit concession,  il faut que nous ayons  des avantages. Cette concession ne va pas dans notre avantage. Ils viennent utiliser  nos propres fonds pour investir. Dix (10) ans pas de taxe. Où sont nos avantages dans ce contrat ? On ne peut pas accepter cela. Donc si nous sommes là, c’est pour solliciter votre entier soutien pour que nous ne soyons pas seuls dans cette affaire ».

Nous irons jusqu’au bout a déclaré le général  Mamadou Mansaré. « J’ai dit que ce combat, je le mènerai jusqu’au bout ; cette démocratie nous allons la défendre et nous le disons avec force devant les forces sociales. Ce plan d’action sera suivi à la lettre par les mouvements syndicaux comme prévu. Nous nous sommes engagés et une fois qu’on s’engage, on ne connait pas de recul. La vérité finira par triompher, ou c’est eux ou c’est nous ».

 

« La grève reste maintenue jusqu’à nouvel ordre », a déclaré le général Mamadou Mansaré.

 

Elisabeth Haba

Articles Similaires

L’UFDG   demande l’annulation de l’élection communale à Matoto

tsegbaya

Hausse du prix du carburant : le panier de la ménagère en souffre le plus, selon un économiste

tsegbaya

Propos incitant à la haine et à la violence : le balai citoyen décidé à lutter contre ce mal

tsegbaya

Les forces sociales de Guinée veulent l’intervention de la rue

tsegbaya

Enseignement supérieur : le ministère annonce le début des opérations d’orientation

tsegbaya

Mairie de Matoto : voici la liste des membres de l’exécutif communal

tsegbaya