21 janvier 2019
Soleil FM

Pourquoi les papiers-rames manquent-il à Conakry ?

Guinée économie Infos

La rareté des papiers rame fait couler beaucoup d’encre et de salive à Conakry compte-tenu de son utilité. Des citoyens estiment que cette rupture est due au dédouanement, mais aussi à l’arrêt de la coupe du bois. Ce qui inquiète commerçants et utilisateurs.

Les papiers rames sont forcément utilisés dans les entreprises en Guinée. C’est pourquoi, leur rareté ne passe pas inaperçue. Mamadou Dian Diallo, directeur d’un cyber à enco-5 revient sur l’impact de cette rupture sur le travail qu’il effectue. « Pour avoir les rames actuellement, c’est tout à fait des problèmes. Je me demande  où allons nous avec ce système, parce que  nous, on ne peut se passer des papiers rames. C’est à travers ces rames que nous faisons des impressions. Or, s’il n’est pas sur le marché, vaut mieux qu’on ferme l’entreprise parce que ça n’a pas sa raison d’être ».      

Pour ce revendeur de rames qui a voulu garder l’anonymat, ce manque de papiers est constaté partout à Conakry. Il soutient son affirmation par l’augmentation du prix sur le marché. « Ce n’est pas seulement à mon niveau qu’il y’a rupture, c’est dans toutes les boutiques de Conakry. Il a connu une augmentation. Avant, le carton se vendait à 135 milles francs guinéens mais de nos jours, c’est à 175 milles il est vendu. Et nous à notre tour, nous prenons chez les grossistes pour les revendre à 190 milles ou 185 milles francs guinéens ».    

Un autre citoyen nous confie que le motif de la rupture de feuilles rames est le fait qu’une frange de personnes centralise tout à son niveau. « Les Libanais veulent tout centraliser à leur niveau. Ils ne veulent pas que d’autres rentrent dans cette affaire de rames à part eux, c’est-à-dire les bureaux passent par eux, les entreprises même chose et nous les particuliers, robinets fermés ».  

 

A rappeler que la rareté de papiers rame a forcément de graves inconvénients sur l’administration.

 

MABINTY KEITA

Articles Similaires

Siguiri : Rencontre pour la reprise des cours.

tsegbaya

L’Ambassadeur de la République de Cuba en Guinée Roberto Rodriguez Peña décrit le commandant Fidel Castro, mort il y’a deux ans

tsegbaya

Le RPG arc-en-ciel prépare activement l’an 60 de la Guinée !

tsegbaya

Prix du carburant : les forces sociales prévoient d’autres marches

tsegbaya

Crise sociale : l’appel des acteurs du secteur de l’hôtellerie à privilégier la paix

tsegbaya

An 60 de l’indépendance : Alpha Condé à Kaloum pour le dépôt de la gerbe de fleur à la place des martyrs

tsegbaya