19 février 2020
Soleil FM

Présidentielle au Mali : à qui le fauteuil ?

Afrique Infos

Entre soupçons de fraude, crainte de contestation et menace terroriste, la perspective de la présidentielle préoccupe toute la région. Et au-delà.

D’un côté, le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son entourage promettent le « takokelen », une victoire dès le premier tour. De l’autre, les opposants, Soumaïla Cissé en tête, qui n’envisagent pas d’autre option qu’une défaite du président sortant. Au milieu, un océan de craintes sur la tournure que pourrait prendre la présidentielle, dont le premier tour doit se tenir le 29 juillet.

Pour l’opposition, pas de doute : IBK ne peut l’emporter sans frauder. Ces derniers mois, ses adversaires n’ont cessé de dénoncer la volonté du pouvoir de fausser le scrutin. Remplacement de sous-préfets et de préfets, révision du fichier électoral, mode de compilation des résultats, taux de distribution des cartes d’électeur… Les griefs sont nombreux.

 

Source : Jeune-Afrique

Articles Similaires

MASPFE – Le gouvernement guinéen et l’OIM s’engagent  à créer des opportunités pour permettre aux jeunes guinéens de rester au pays

tsegbaya

Un nouveau-né jeté dans un puits à Sonfonia

tsegbaya

Assainissement de la ville de  Conakry : pourquoi pas le système pollueur-payeur ?

tsegbaya

Tabaski 2018 : des mères de familles se plaignent de la conjoncture actuelle

tsegbaya

Dernière minute/Cour constitutionnelle: la désignation du nouveau président réportée

tsegbaya

Justice internationale: la CPI suspend la remise en liberté de Laurent Gbagbo

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :