23 avril 2019
Soleil FM

Présidentielle au Sénégal : la communauté sénégalaise de Conakry se mobilise pour le candidat Ousmane Sonko

Guinée politique Infos

En prélude à l’élection présidentielle du 24 Février prochain au Sénégal, le PASTEF, une nouvelle formation politique a été présenté aux ressortissants sénégalais vivant en Guinée. La rencontre qui a eu lieu dimanche à Lambanyi commune de Ratoma avait pour objectif de soutenir le candidat Ousmane Sonko, l’un des prétendants en lice pour ce scrutin présidentiel.

« Il est question de donner les détails du parti PASTEF aux ressortissants sénégalais qui sont en Guinée et PASTEF est un mot de la langue vernaculaire sénégalais qui signifie ‘’DETERMINATION’’ », explique M’boch Maguette, un des organisateurs.

Le 24 février prochain, les sénégalais iront aux urnes pour élire leur nouveau président. Pour ceux résidents en Guinée et devant prendre part à cette échéance électorale, ils sont au nombre de 2 514 inscris sur la liste électorale, poursuit M’boch Maguette : « Nous avons 10 bureaux de vote en Guinée, à Conakry, il y’a 5 bureau de vote et à l’intérieur du pays 5 bureau également donc le vote se fera le 24, à Conakry ça sera à l’école du centre en face de la mosquée sénégalaise, et à l’intérieur du pays c’est des écoles souvent qui servent de bureaux de vote », indique-t-il.

Convaincu de la qualité de leur candidat, Mboch Maguette ajoute par la suite qu’il est très jeune et n’est mêlé à aucune malversation financière dans le pays , donc il espère qu’il sera le prochain  président du Sénégal en 2019 : « Ousmane Sonko est un candidat très jeune âgé de 44 ans et il symbolise le nouvel mode de la classe politique, il est le meilleur président pour le Sénégal. Raison pour laquelle la majorité des jeunes et femmes sont mobilisés au Sénégal derrière le parti d’Ousmane Sonko pour qu’il y ait un changement », espère M’boch Maguette

Reste à savoir, si le candidat Ousmane Sonko aura plus de voix en Guinée à travers son parti PASTEF qui est à sa première réunion en vue de mettre en place, un comité de pilotage et de supervision de cette élection présidentielle qui se pointe à l’horizon.

BINTOU DOUMBOUYA

Articles Similaires

Double attentat suicide à Gardez (Afghanistan) : le bilan fait près de 30 morts et 81 blessés

tsegbaya

Cour constitutionnelle : Kèlèfa Sall n’a pas assisté à la prise de fonction de Mohamed Lamine Bangoura

tsegbaya

INRAP : les acteurs du système éducatif se penchent sur les problèmes qui assaillent ce secteur

tsegbaya

Affaire rebelles à Coyah : les populations de Sogoyah et environnants regagnent leurs domiciles

tsegbaya

Au Mali : assassinat dans le Ménaka

tsegbaya

Matoto : Un commerçant assassiné dans sa boutique par des bandits armés 

tsegbaya