Partager
Prise de contact des membres des commissions de travail et le comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations.

Prise de contact des membres des commissions de travail et le comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations.

Prise de contact ce jeudi entre les commissions de travail et les membres du comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations que la Guinée va abriter en 2023. Cette rencontre a permis aux membres de cette structure d’échanger sur l’avantage d’une CAN pour un pays. La rencontre a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place.

Après la présentation des différentes commissions mise en place par l’arrêté du premier ministre, les membres du comité  d’organisation de la coupe d’Afrique des nations, ont a tour de rôle expliqué  leur perception sur cet événement sportif que la Guinée va abriter en 2023. Il est grand temps pour  chaque membre de s’y impliquer pour une organisation réussie, ont expliqué les membres du COCAN aux commissions de travail. « Le but principal de la rencontre était de se connaître physiquement avec les personnes désignées pour les commissions de travail, manifesté toute la volonté et la détermination des membres  présidé par Mamadou Antonio Souaré, a œuvré pour l’atteinte des objectifs du comité d’organisation de la coupe d’Afrique des nations que la Guinée va abriter en 2023. Les membres de ces commissions  vont se retrouver prochainement pour mettre leur plan d’action en place ».Indique Kerfalla Camara KPC, deuxième vice-président.Récemment, menacer par le conseil des organisations sportifs de l’Afrique australe le président du COCAN rassure que la Guinée va belle et bien organisée la CAN en 2023. Mamadou Antonio Souaré.« On a eu un choc très important sur le plan international, par ce que le président du COSAFA a attaqué notre CAN, pour dire que la Guinée ne méritait pas l’organisation de  la coupe d’Afrique des nations. Mais j’airépondu avec vulgarité dans les medias internationaux. J’ai fait comprendre au présidendCOSAFA qu’il ne connait pas l’histoire. Je lui ai fait rappeler l’histoire.

Je lui ai dit qu’au moment où nous nous étions membre de la CAF  peut être qu’il était encore dans la rue a pied nue ».

Selon le président du COCAN, les différentes commissions vont se réunir très prochainement

pour la mise en place de leur plan de travail afin d’entamer les travaux.

                                                                                                         ABOUBACAR SOUMAH