Soleil FM
Guinée politique Infos

Progression du Covid-19 “c’est dû à l’anarchie et la cacophonie que le gouvernement impose dans la lutte contre cette pandémie” dixit Aboubacar Sylla président du club des amis du monde.

Officiellement déclarée en Guinée le 12 mars dernier, la pandémie de Covid-19 a touché en ce mardi 19 mai, 2863 personnes dont 1525 cas de guérison sur l’ensemble du territoire national avec pour épicentre Conakry.

Chaque jour qui passe est synonyme de contaminations déclarées par les autorités sanitaires ou de décès, bien que le nombre de personnes déclarées décédées soit relativement faible. Pour être davantage édifié sur la gestion, la prise en charge et les causes de la rapide propagation du Covid-19 en Guinée, le président du club des amis du monde, s’est prononcé sur le mode de gestion de cette pandémie par l’agence nationale de sécurité sanitaire.

Avec près de 3000 contaminations, la situation semble préoccupante en Guinée. C’est pourquoi cet acteur de la société civile est monté au créneau pour porter un regard critique sur la gestion actuelle de la pandémie.

« Dès l’entame, il y a eu des sonnettes d’alarme de la société civile mondiale. Mais malheureusement dans notre pays, les gens ont banalisé cette épidémie. Un seul guinéen qui est mort dans cette pandémie c’est de trop, et c’est dû à l’anarchie et la cacophonie que le gouvernement impose dans la lutte contre cette pandémie. Aussi on ne s’est pas réellement quelle est la partition du ministère de la santé pour la lutte contre cette pandémie. » a déploré Aboubacar Sylla, président du club des amis du monde.

Cette montée en flèche du Covid-19 inquiète les autorités Guinéennes au plus haut niveau. C’est en cela que le Chef de l’Etat a imposé le port de masques à tous les citoyens sous peine de payer une amande de 30.000fg pour les contrevenants. Mais le président du club des amis du mondes’interroge sur la destination de la contravention « C’est la mauvaise gouvernance qui fait tout ça, on voit des policiers arnaquer des pauvres gens à longueur de journée. Mais c’est qu’il n’y a eu aucune disposition sérieuse qui a été envisagée par le gouvernement Guinéen dans cette lutte-là. Mais comme ont n’est dans un gouvernement ou la communication dans la transparence est un système qui fait défaut… » a soutenu Aboubacar Sylla.    

C’est sur la base de ces constats que notre interlocuteur a fait des recommandations pour la gestion de la pandémie en Guinée « si nous voulons éradiquer cette maladie, il faut qu’il y ait un effort conjugué de tous les auteurs. Donc je demanderais que, l’ensemble de la dynamique qui existe aujourd’hui se mette ensemble et sous le leadership du ministère de la santé. » a-t-il suggéré. Pour être plus explicite, Aboubacar Sylla renchérit qu’il s’agit donc d’un paquet de recommandations dont la finalité est de maîtriser le rythme de progression de la pandémie.

Arry Camara

Related posts

Les déguerpis du site du barrage hydroélectrique de Souapiti toujours en attente des mesures d’accompagnement du Gouvernement après une année

soleilfm935

Communiqué du gouvernement relatif à la participation citoyenne aux travaux d’assainissement de la ville de Conakry

tsegbaya

La journée d’assainissement reportée : communiqué du ministère de l’hydraulique et de l’assainissement

tsegbaya