Partager
Qui en veut à Bakary Fofana à la tête de la CENI ?

Qui en veut à Bakary Fofana à la tête de la CENI ?

La Commission Électorale Nationale Indépendante CENI au bord de l’implosion. Son président a rencontré ce samedi 17 juin 2017 la presse nationale dans un complexe hôtelier de la place. Cette sortie médiatique de Bakary Fofana vise à donner sa position sur la crise qui bouleverse l’institution depuis quelques mois.

Accusé par ses paires commissaires de mauvaise gestion de malversation financière, Bakary Fofana ne compte pas lâcher prise. Pour une gestion saine des ressources financières de l’institution, ses collègues exigent la mise en place d’un comité de trésorerie outre le directeur des affaires administratives et financières DAAF et le financier.

Très serein dans sa déclaration, l’ancien ministre des affaires étrangères exige le respect strict de la loi. « J’ai organisé les élections législatives et présidentielles sans problème. Pourquoi c’est maintenant on demande la mise en place d’un comité de trésorerie » s’est interrogé El hadj Bakary Fofana, avant d’indiquer qu’il n’acceptera jamais de rester à la tête de la CENI  et accepter la violation de la loi.

« Ce ne sont pas tous les commissaires qui sont mêlés à la crise »  indique le président de la CENI dans sa déclaration. Bakary Fofana a ensuite rendu un hommage à la classe politique et à l’opinion internationale pour leur appui constant à la réussite des deux dernières élections en Guinée.

La mise en place d’un comité de trésorerie n’existe dans aucun texte de lois du pays a fait remarquer le conférencier. Selon nos informations, déjà, quinze commissaires sur vingt-quatre restent favorables au départ de l’ancien ministre à la tête de l’institution électorale.

 

MLYansané

 

 

 

Laissez un commentaire