Partager
Qui ne veut pas la rénovation de la mosquée Fayçal de Conakry ?

Qui ne veut pas la rénovation de la mosquée Fayçal de Conakry ?

La rénovation de la grande mosquée Fayçal de Conakry continue toujours à défrayer la chronique dans la cité. Ce samedi 15 juillet 2017, le ministre conseillé à la présidence chargé des questions diplomatiques a réagi aux propos tenu jeudi dernier par les autorités religieuses à son encontre. Cette sortie médiatique de l’ancien secrétaire général aux affaires religieuses consiste pour lui à donner sa version des faits dans cette affaire. Docteur Koutoub Moustafa Sanoh s’est prononcé à la faveur d’une conférence de presse qu’il a tenu à Dixinn.

‘’ Je ne suis pas venu pour répondre au grand imam, j’ai assez de respect pour lui, mais plutôt à ceux qui sont derrière. Comme on le dit trop c’est trop, j’ai marre des diffamations’’ a indiqué le conférencier à l’entame de son propos. Pendant près d’une heure Koutoub Moustafa Sanoh tente d’apporter des éclaircissements dans ce dossier. Très en colère contre ses détracteurs, le conférencier balaie du dos de la main toutes les accusations portées contre sa personne. Sans citer de nom, pour lui, le grand imam de Conakry a été manipulé dans sa déclaration lors de sa sortie médiatique.

‘’Quand on dit empêcher sans connaitre sa signification, c’est très grave, ou citer des responsables à la présidence, c’est aussi très grave. Il faut faire très attention à ce qu’on dit. Ce qui disent que j’ai empêché le déblocage du financement n’ont aucune notion de la gestion. Le montant, il a été annoncé, il n’est pas encore arrivé. On bloque un montant qui est arrivé et non celui annoncé’’.

Selon le conseiller diplomatique du chef de l’Etat, tout est parti lors de la visite du ministre saoudien des Affaires étrangères à Conakry en 2013. Au cours de ce périple, le prince a annoncé 5 millions de dollars en faveur de la reconstruction de la mosquée Fayçal. Depuis lors, des malversations douteuses ont été organisées par certaines autorités religieuses. C’est pourquoi Koutoub Moustafa Sanoh plaide pour un audit approfondi dans ce dossier qu’il qualifie de très sensible. ‘’ Des personnes sont parties jusqu’à monter un projet de huit millions de dollards alors que le bailleur a annoncé cinq, ce qui risque de faire perdre la Guinée’’.

Selon nos informations, sur instruction du chef de l’Etat, un cabinet  d’ingénierie s’est rendu sur le site ce samedi 15 juillet. L’objectif est de reprendre les travaux de rénovation de cette maison de Dieu dans un bref délai.

 Il faut dire que cette sortie de Koutoub fait suite à la conférence de presse du secrétariat général des affaires religieuses  au cours de laquelle, les responsables de ce département ont donné leur part de vérité concernant la rénovation de la grande mosquée Fayçal. Selon des informations, une somme de 5 millions de dollars aurait été débloquée pour financer la reconstruction de cette grande mosquée.

Comme dit préalablement, c’est suite à l’arrivée du fils du roi Abdala Allah de l’Arabie Saoudite en Guinée, pour une visite d’amitié que ce contrat de rénovation de la grande mosquée de Fayçal a été signé à 12 millions de dollars. Pour le démarrage des travaux, une somme de 5 millions a été débloquée. A ce jour, qu’est-ce qui freine l’évolution des travaux ? El Hadji Mamadou Saliou Camara, grand Imam de la mosquée tente de répondre : « La première cause du retard de cette rénovation, est d’abord l’arrivée du virus Ébola qui a fait que le personnel de l’Arabie Saoudite qui était venu pour le travail est rentré et la mauvaise foi de certains responsables qui empêchent l’évolution de cette rénovation tant qu’ils ne dirigent pas le projet. Les 5 millions de dollars  qui ont été financés pour le projet, je ne les ai jamais vu. Je ne sais pas où ils sont partis. Ceux qui ont pris l’argent le savent  mais je garde l’anonymat. Je ne parlerai de ça que devant le président de la république. »

Dans cette même optique, l’administrateur général de cette maison de Dieu affirme avoir reçu des aides de la part de bonnes volontés pour la rénovation de la  mosquée. « A travers l’appel d’assistance et d’appuis lancé par Elh. Mamadou Massoud, nous avons reçu des aides de la part des personnes de bonnes volontés qui sont venues nous voir pour participer à la rénovation de cette maison de Dieu. »       

Malgré l’octroi de ces sommes, la grande mosquée de Conakry peine à retrouver son image d’antan. Néanmoins, le grand Imam, rassure que le premier souci du président de la République aujourd’hui est comment changer l’état de cette mosquée.

 

MLYansané

 

Laissez un commentaire