25 août 2019
Soleil FM

RDCongo: Washington veut des élections “crédibles et transparentes”

Afrique

Le nouvel ambassadeur des États-Unis en République démocratique du Congo, Mike Hammer, a présenté samedi ses lettres de créance à Kinshasa, disant que Washington était prêt à renforcer sa coopération avec la RDC si les prochaines élections y étaient “crédibles et transparentes”.

“Des élections crédibles et transparentes offriraient l’occasion d’ouvrir de nouvelles possibilités de coopération entre nos deux pays”, déclare dans un communiqué l’ambassadeur qui a présenté ses lettres de créance plus de deux mois après sa nomination et au surlendemain du report au 30 décembre d’élections cruciales pour le pays.

“Conscients que nous sommes à un moment historique de l’histoire du Congo alors que le pays se rapproche d’élections qui pourraient représenter le premier transfert pacifique et démocratique de pouvoir, les États-Unis sont prêts à apporter leur soutien”, a-t-il ajouté, qualifiant la République démocratique du Congo de pays d'”importance stratégique”.

Les élections, prévues dimanche 23 décembre mais reportées au 30 décembre, doivent désigner le successeur du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis plus de 17 ans.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a expliqué ce report par des retards logistiques après l’incendie d’un de ses entrepôts à Kinshasa le 13 décembre, qui, selon elle, aurait empêché l’organisation du vote dans la capitale, (plus de 10% des habitants et des électeurs inscrits en RDC).

Ces élections ont déjà été reportées en 2016 à la fin du mandat de M. Kabila, puis fin 2017, dans un climat de violences.

A Kinshasa, les deux principales coalitions d’opposition ont prévenu qu’elles acceptaient le report des élections jusqu’au 30 décembre, mais pas au delà.

“Dites à vos capitales respectives qu’il n’y aura pas de chaos après les élections du 30 décembre 2018”, a lancé vendredi aux diplomates en poste à Kinshasa le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba, chef de la diplomatie par intérim.

Kinshasa veut organiser ces élections sans l’aide financière ni l’appui logistique des Nations unies et de l’Union européenne.

Avec AFP

Articles Similaires

Présidentielle au Mali : Soumaïla Cissé appelle tous les maliens à se lever

tsegbaya

Cyclone au Mozambique: le bilan humain «pourrait dépasser les 1000 morts»

tsegbaya

MPTEN – Le Ministre Moustapha Mamy Diaby élu Président du Conseil Des Ministres en charge des Tic de Smart Africa

tsegbaya

Présidentielle au Sénégal : confusion autour des résultats

tsegbaya

Financement libyen: le fils de Kadhafi accuse encore Nicolas Sarkozy

tsegbaya

Mali : la Cour constitutionnelle valide la victoire d’IBK

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :