10 décembre 2019
Soleil FM

RELATIONS ENTRE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE ET LA RÉPUBLIQUE DE CUBA (PAR ELHADJ BANGALY DABO, ANCIEN AMBASSADEUR)

Guinée économie Infos

Les membres de l’Association d’Amitié Guinée-Cuba s’apprêtent à commémorer l’anniversaire de la disparition de l’ancien Homme d’Etat cubain, le révolutionnaire Fidel CASTRO RUZ, décédé le 25 Novembre 2016. En prélude donc à cette troisième édition qui va rassembler diplomates, acteurs politiques, anciens boursiers guinéens à Cuba et amis de l’association d’Amitié Guinée-Cuba, SOLEIL FM par le biais de ELHADJ BANGALY DABO, vous étale les moments forts qui ont consolidé et qui continuent de consolider les relations entre les Républiques de Guinée et Cuba. Pour mieux comprendre, lisons l’Ancien représentant adjoint de la Guinée a l’OSPAAAL (Conférence de Solidarité avec les Peuples d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine). ELHADJ BANGALY DABO a également été Ancien Ambassadeur de Guinée au Japon et en Angola.

Les relations entre la Guinée et Cuba prennent leurs racines dans la traite négrière, au xv siècle. Elles se sont maintenues dans la solidarité agissante jusqu’ au xx siècle, quand le premier Président de la Guinée indépendante a été le premier Chef d’État étranger à fouler le sol de Cuba, en visite officielle le 14 Octobre 1960. Et lorsque Cuba a envoyé des combattants en Guinée Bissau, Cap-Vert et en Angola, pour appuyer la lutte de libération dans ces pays.

1959 : Probablement la première rencontre entre Ahmed Sékou TOURE de Guinée et Fidel CASTRO RUZ de Cuba a eu lieu au quartier afro américain noir de Harlem, lorsque le Président Ahmed Sékou TOURE a décidé de rendre visite à ses frères africains américains de ce quartier déshérité et quand tous les hôtels 5 étoiles, du standing de Chef d`Etat et de Gouvernement y compris Waldorf Astoria avaient refusé de loger le Premier Ministre cubain qui venait de conquérir le pouvoir révolutionnaire. Harlem lui avait alors ouvert les bras pour qu’il vienne résider là en toute sécurité.

C`était en marge de la 14ème Session Ordinaire de l’Assemblée Générale de l`ONU à laquelle les deux hommes d’État venaient s`adresser au monde pour la première fois.

1961 : La lutte armée de libération avait éclaté dans les colonies portugaises et contre l`Apartheid en Afrique du Sud, en Namibie et au Zimbabwe.

C`est la Guinée qui avait servi de point d`appui pour Cuba pour l’envoi des combattants et d`instructeurs militaires dans ces pays. Deux actes de grande importance ont été posés :

  • La présentation des Lettres de Créance du premier Ambassadeur de Cuba en Guinée, Salvador GARCIA AGUERO en Février 1961 et celle de la Guinée à Cuba Naby Issa SOUMAH en Juillet 1962 et l“ouverture de la première Mission militaire cubaine en Afrique en 1966 par Victor DREKE CRUZ, l`actuel Président de l`Association d`Amitié Cuba-Afrique.

Cette Mission militaire servait aussi à consolider la sécurité de la République de Guinée, arrière garde sûre des mouvements de libération surtout en Guinée-Bissau Cap-Vert et Angola. C`est après que débutera la mise en application de l`important Accord sur la  Formation  et la Culture donnant lieu à l`arrivée à La Havane le 15 Octobre 1962 des 15 premiers étudiants boursiers guinéens, en pleine campagne de l`alphabétisation de Cuba.

Il faut signaler qu`au titre de la formation, l`Ambassade de Guinée à La Havane s`occupait également des étudiants africains dont les pays n`avaient pas de Missions diplomatiques à Cuba : Guinée-Bissau Cap-Vert, Mali, Kenya, Ouganda, Zimbabwe, Afrique du Sud, Congo RDC …

La navette des Iliouchines 62 entre La Havane-Conakry-Luanda

La solidarité de la Guinée et de Cuba était au sommet avec l`intervention des internationalistes cubains dans la guerre qui opposait le MPLA à l`UNITA, au FLNA soutenus par le Congo-Kinshasa, les États Unis et tous les pays occidentaux.

Le transport des internationalistes cubains s`effectuait par la rotation de vols des Iliouchines 62 soviétiques entre la Havane-Conakry-Luanda, à cause de la relève qui se faisait au sein des troupes chaque six mois. Ceux qui ont combattu pendant ce laps de temps étaient remplacés par des combattants frais.

Les Etats Unis ont exercé toutes sortes de pressions sur la Guinée pour mettre fin à cette navette. Le Président Ahmed Sékou Touré avait reçu Dario URRA, Chargé d“Affaires a.i pour qu`il donne l`assurance au gouvernement cubain que la Guinée ne se pliera pas à cette exigence.

Une fois, deux de ces Iliouchines en provenance de Luanda ont trouvé l`aéroport international de Gbessia en rupture de carburant. Ordre a été donne par le Président de suspendre les vols de la Compagnie nationale AIR GUINEE pour donner du carburant à ces appareils pour la continuation de leur vol sur La Havane.

-En 1979 : Bien que le sixième Sommet des Non Alignés ne s`inscrive pas dans le cadre de la coopération bilatérale Guinée-Cuba, le Président Ahmed Sékou Touré a fait un apport remarquable pour la réussite de ce Sommet dans un pays ami en faisant le sapeur-pompier dans deux incidents : Le premier, le président Josip Broz Tito mécontent du passage du discours d’ouverture du président Fidel Castro quand celui-ci affirme :

“les pays non alignés sont les alliés naturels des pays socialistes”.

Pour calmer le jeu, le président guinéen a fait adopter une résolution spéciale, coparrainée massivement par les pays africains et asiatiques rendant hommage au rôle historique du président Yougoslave dans la création du Mouvement des pays non alignés. Il se peut que les amis cubains n`étaient pas contents mais l`adoption de la Résolution a permis le bon déroulement des travaux du Sommet.

Le deuxième incident, était quand le Chef de la Délégation sénégalaise Moustapha Niasse, représentant du président Abdoul Diouf, actuellement Président de l`Assemblée Nationale sous le régime Macky Sall  a violemment disqualifié Cuba de son statut des pays non alignés. Cette fois encore, le président Ahmed Sékou Touré a demandé à la Délégation de Cuba de ne pas faire usage de son droit de réplique. Ce que Cuba avait accepté pour le bon déroulement du Sommet tenu du 3 au 9 Septembre 1979.

 

  • Mouvements des Présidents et personnalités dans l’animation de la coopération socio-culturelle et militaire.

Après la visite du président Ahmed Sékou TOURE lu 14 Octobre 1960 à Cuba, la première visite d’un Chef d’Etat étranger suite à la victoire de la révolution cubaine, le Commandant en Chef Fidel CASTRO RUZ commence sa première visite  historique dans le continent africain par la Guinée, du 3 au 7 Mai 1972 à Conakry, où il a logé avec le Président guinéen à l’actuel Palais Sékhoutoureya.

Il devait le 4 Mai se rendre successivement à Kankan, Labé et Faranah où il passera la nuit avant de revenir dans la capitale. Comme à son habitude, il avait pris directement contact avec les populations de ces Régions visitées. Il avait également visité l’Université Gamal Abdel Nasser et Kindia. Il avait consacré une journée supplémentaire à son programme initial, pour se rendre en Sierra Léone à l’insistance du Président Siaka STEVENS, accompagné du Premier Ministre Dr Lansana BEAVOGUI, bien que la Sierra Léone n’avait encore établi les relations diplomatiques avec Cuba.

En 1973, il est revenu à Conakry avec le Premier Ministre de la Jamaique pour aller participer au Sommet d’Alger des pays Non  Alignés avec le Président Ahmed Sékou TOURE, qui a désisté en faveur de son Premier Ministre Dr Lansana BEAVOGUI.

Le dernier séjour du Président Fidel CASTRO RUZ a été sa participation au Sommet de Conakry sur l’Angola, du 15 au 16 Mars 1976 avec les Présidents Sékou TOURE, Antonio AGOSTINHO NETO, et Luis CABRAL. Chaque pays participant et le Nigeria absent avait une mission spécifique. Cuba au front militaire. La Guinée, le front de la diplomatie africaine.

D’autres personnalités comme Raul CASTRO, Ministre de la Défense, Osmani CIENFUEGOS et Isidoro MALMIERCA Ministre des Affaires Étrangères, venus assister aux funérailles de Ahmed Sékou TOURE ont contribué à cette animation.

A l`inverse, les hautes personnalités comme le premier Ministre Dr Lansana BEAVOGUI, le Ministre des Affaires Étrangères, Aboulaye TOURE et Général Lansana DIANE Ministre de la défense, Senainon Gbéhanzin Ministre de l`Information, ont visité Cuba.

Visite du Président Lansana CONTE à Cuba

Sous la 2eme République, le Président Lansana CONTE a effectué une visite d`État officielle à Cuba, du 14 au 18 Novembre 1990. En compagnie de Fidel CASTRO, il visite les champs de riz et de tabac de Pinard del Rio avant la fin du programme de cette journée par un déjeuner qu’il a offert à son hôte à la station balnéaire de SOROA ou Fidel a parlé de la dame de fer Marguerite TATCHER et du jour que les pays latino-américains et africains vont récupérer les richesses culturelles que regorgent les Musées britannique, français, américain, espagnol et belge, pillées pendant les conquêtes coloniales.

Le président guinéen avait visité la Maison de l’Afrique où l`historien de la Ville de La Havane  Eusebio Leal Spengler a fait un large exposé sur la capitale cubaine. Cette visite du Président Lansana CONTE qui a coïncidé au début de la Période Spéciale, a été réalisée malgré l’avis contraire des Membres du Gouvernement qui prétendaient entamer des négociations avec le FMI-Banque Mondiale.

 

Actes posés dans la coopération économique et socio-culturelle entre les deux pays

Côté Cubain

La formation de très nombreux cadres techniques, notamment les architectes, les médecins, les agronomes en priorité.

Dans la formation militaire, les jeunes guinéens du parti PDG étaient formés à Coralillo (Santa Clara) où trois promotions en étaient sorties. Finalement, c`est le camp Kwame Nkruma de Dubréka qui a ouvert ses portes pour cette formation militaire sur place par des instructeurs venus de Cuba.

Parmi les éléments formés, THIAM Aguibou était nommé Directeur de l`hydrocarbure (ONAH) et Alpha CAMARA “Sérieux“, Ambassadeur en Sierra Léone à cause de l`instabilité de cet état sous la présidence de Siaka STEVENS.

Trois Ministres étaient également issus de la formation cubaine : Ouo Ouo FOROMOU, Ministre de l`Urbanisme et l`Habitat, Aliou DIALLO, Ministre des Transports et Mamadou Lamarana BAH, Ministre des Affaires Étrangères.

Dans les infrastructures, Cuba s’était investi : dans la construction des caches de MIG à Gbessia, les aéroports civils d’Air Guinée à Labé, à Kankan et Faranah, la route de Kissidougou-Sansambaya et l`assistance technique pour la ferme avicole de Kaporo. Éléments de maisons préfabriquées ont été donnés à la Guinée. Certains cadres guinéens formées par Cuba ont été envoyés dans d“autres pays africains comme Coopérants : les Ingénieurs Abdourahamane KANTE, Daouda DOUMBOUYA, le Technicien en construction civile Alpha Oumar DIALLO étaient mutés en Guinée Équatoriale et de nombreux Agronomes en Guinée Bissau Cap-Vert.

Cuba avait tout mis en œuvre pour la création d’une Industrie de Pêche en envoyant des bateaux de pêche à la Guinée, pour verser l`argent de cette pêche dans un Compte Spécial pour la création  de cette Industrie de Pêche. Au coup d`état du 3 Avril 1984, ce compte spécial a disparu.

Côté Guinéen

Une mission envoyée par Celia SANCHEZ, Secrétaire du Conseil des Ministres de Cuba avait obtenu des plants de Ilan Ilan annihilés par les incendies des Mambis, durant les affrontements avec les troupes espagnoles pour protéger leur retraite devant l`avancée des militaires ennemis.

Aussi, quand les entreprises agricoles mexicaines ont refusé de vendre les rejets d`ananas à Cuba, sous la pression des États-Unis, c`est la Guinée qui a fourni deux cargaisons de rejets envoyés par bateau.

Madame Clara, l`épouse de l`Ambassadeur Silvio RODRIGUEZ avait entamé des travaux de recherches sur la race Ndama du bétail guinéen, très résistante aux maladies.

Sur le plan culturel, le premier séjour de l`orchestre de grande renommée du “Cha cha cha“ avec son chef Rafael LAYE et ses deux danseurs, Bacallao et Jose Antonio OLMOS qui ont fait vibrer la grande salle du Congrès du Palais du Peuple en Mai 1972.

Avant Aragon, c`est Enrique JORRIN auteur du “Cha cha cha“qui était venu à Conakry et a fait danser les guinéens avec une chanson malinké SUUTÊ MÔNÊ BÔ (un mort ne peut prendre sa revanche).

A l`occasion de la tenue de la première Conférence Constitutive de l`Organisation de Solidarité des Peuples d`Afrique, d`Asie et de l`Amérique Latine (OSPAAAL) qui s`était déroulée de la fin Décembre 1965 à début Janvier 1966 à La Havane, c`est l`orchestre national Bembeya Jazz et le Ballet de la Fédération de Conakry II qui ont animé par les chants, la musique et la danse, le déroulement de cette première rencontre de l`Afrique avec l`Asie et l`Amérique Latine. Démba Camara de Bembeya et Barroso de l`orchestre cubain SENSACION ont chanté à l`unissons “Ya llego el guajiro de Cunahua“.

En dehors du Commandant en Chef, Fidel Castro et d`Ahmed Sékou Touré, de nombreuses personnalités ont fait le va et vient historique entre la Guinée et Cuba.

L’Histoire de la Guinée et de Cuba comporte des ressemblances étonnantes : Cuba, Puerto Rico et les Philippines ont été les trois dernières colonies espagnoles. Et Cuba a été la première à se libérer du joug colonial en 1902 et néocolonial le 1er Janvier 1959.

La Guinée a été, elle aussi, la dernière parcelle conquise parmi les colonies françaises au Sud du Sahara mais la première à se libérer intégralement du joug colonial en 1958.

Cuba et la Guinée qui étaient des ilots de Liberté ont eu à accueillir les persécutés de l`oppression :

En Guinée, le béninois Senainon Gbéhanzin a été brillant Ministre et son épouse martiniquaise Joseph Noël, a été brillante Doyenne de la faculté de l`Histoire à l`Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Le sénégalais Ibrahima SALL, premier Directeur du chemin de fer de la Guinée Indépendante, l`angolais Mario de Andrade, Directeur de l`Institut National de Recherches et de la documentation. A cette liste, il faut ajouter l`ivoirien  sociologue Memel, l’agrégé en Histoire, le Burkinabè Joseph Kizerbo etc…

Cuba accueillait  pour sa part d`éminents écrivains et professeurs comme Professeur Camila Enrique Urena, sœur du grammairien dominicain Pedro Enrique Urena, l`ancien Ministre des Affaires Étrangères du Guatemala et Professeur d`Histoire, Manuel Galich, l`écrivain haïtien René Depestre et la grande chanteuse haïtienne Martha Jean Claude, la cinéaste Estela Bravo réalisatrice du film Quien soy yo sur les enfants nés du viol massif des femmes révolutionnaires dans les prisons pendant le pouvoir militaire du General Jorge Videla en Argentine.

Cuba et la Guinée ont servi de refuge pour les combattants africains américains pour la conquête de leur Droit Civique aux Etats-Unis. Parmi eux Malcom X, Stokely Carmichael, Nkwame Touré, décédé à Conakry le 15 Novembre 1998.

 

Elhadj Bangaly DABO

Ancien Représentant Adjoint de la Guinée à l’OSPAAAL

Ancien Ambassadeur au Japon et en Angola

 

Conakry, le 06 Septembre 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Similaires

Soudan : un conseil militaire succède à Omar el-Béchir, destitué

tsegbaya

Journée Mondiale de l’alimentation : l’être humain puise ses besoins dans les aliments

tsegbaya

Excursion : Noyade des écoliers guinéens, les grognons proposent …

tsegbaya

Guinée : une bombe atomique en ébullition, selon un psychologue à Londres !

tsegbaya

Affaires religieuses : de nouvelles mesures pour faciliter le processus du hadj 2019 aux fidèles musulmans

tsegbaya

Présidentielle au Mali : le suffrage perturbé dans 20% des bureaux de vote

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :