24 février 2020
Soleil FM

Rencontre Gouvernement – SLECG : les syndicalistes fustigent la mutation des enseignants dans certaines universités

Guinée économie Infos

Le Gouvernement et le SLECG ont entamé ce mercredi 29 août les discussions autour des 8 millions de francs guinéens comme salaire de base des enseignants. Les discussions présidées par l’inspecteur général du travail ont eu lieu au ministère de la fonction publique sis à Kaloum.

Cette rencontre fait suite au courrier adressé par l’inspection générale du travail au secrétaire général du SLECG la semaine dernière. Pour cette première journée, les discussions ont porté sur des points non encore appliqués. Au sortir, l’inspecteur général du travail se dit satisfait du déroulement de la concertation.

« Les débats ce matin ont été essentiellement focalisés sur les préalables mais j’avoue que les  discussions se sont déroulées dans une atmosphère de cordialité. La partie syndicale a fait part d’un certain nombre de préalables sur lesquels elle souhaite que le gouvernement apporte des éléments de réponse. Donc sur ces questions consacrées au préalable, la partie  gouvernementale a pris note de l’ensemble et le rendez-vous est donné pour le mardi à 10h pour apporter les éléments de réponses de ces préalables », dixit Docteur Alya Camara.

Selon le SLECG, deux autres points se sont ajoutés sur les préalables déjà discutés depuis quelques mois. Mohamed Bangoura est le porte-parole du SLECG. « Nous avons mis au tour de la table nos préalables qui depuis le 04 mai avait été discutés mais qui n’ont pas été satisfaits. A cela, deux autres points ce sont ajoutés c’est-à-dire, la poursuite judiciaire des loubards qui ont vandalisés le 08 Août 2018 les locaux de syndicat libre des enseignants et chercheur de Guinée, ainsi que le reclassement des acquis au deuxième certificat et leurs certificats », précise-t-il.

Les syndicalistes n’ont pas manqué de fustiger l’implication du ministère en charge de l’enseignement supérieur dans les affaires intérieures du SLECG.

« Malgré les appels que nous avons lancé de ne pas s’impliquer dans les affaires syndicales en République de Guinée, le ministère en charge de l’enseignement supérieur continue non seulement à muter arbitrairement les enseignants qui ont opté ici pour le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, mais aussi le retrait des bus des enseignants du côté de l’université de Labé. Donc, nous avons demandé à ce que tous nos camarades mutés au sein des universités de Kindia, Gamal et Labé soit rétablis dans leurs droits ».

 

Le rendez-vous pour la suite des négociations est prévu pour le mardi 04 septembre prochain.

 

Simone Ouendeno

Articles Similaires

An 35 de la mort de feu Ahmed Sékou Touré: le PDG-RDA se souvient encore du père de l’indépendance guinéenne

tsegbaya

Assemblée Nationale : Honorable Deen Touré de l’Alliance Républicaine demande  le retour des députés de l’opposition à l’hémicycle

tsegbaya

Changement de constitution : l’UFR veut aller au-delà des manifestations précédentes !

tsegbaya

Guinée – Migration, violence politique, médias et liberté d’expression : ces chiffres de Stat View International qui font froid dans le dos

tsegbaya

Les députés du groupe parlementaire libéral démocrate et alliance républicaine suspendent leur participation aux travaux de l’Assemblée Nationale

tsegbaya

C’dans l’air : l’ancien vrai propriétaire de l’eau a échappé à la fouine de son ancien patron !

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :