Partager
Réunion  du comité de pilotage du Projet d’Appui à la Gouvernance dans le Secteur Minier pour la validation du PTBA 2018

Réunion  du comité de pilotage du Projet d’Appui à la Gouvernance dans le Secteur Minier pour la validation du PTBA 2018

Les membres du comité de pilotage du projet d’Appui à la Gouvernance dans le Secteur Minier ce sont réunis ce mercredi dans la salle de conférence du ministère des mines et de la géologie.  Ils étaient composés de l’ensemble des cadres techniques de différents départements ministériels,  des départements qui bénéficient de l’appui du Projet qui, financé par la Banque Mondiale.

La cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère des mines et de la géologie a été une occasion d’approuver l’ordre du jour, qui a été l’examen du niveau d’exécution du PTBA 2017et l’examen et la validation du PTBA 2018.

Sory Kouyaté, coordonnateur du projet a tenu à remercier l’ensemble des acteurs qui ont contribué à faciliter l’évolution dudit projet, tant par les appuis techniques et les conseils pour son bon fonctionnement.

Pour le PTBA 2017 revue le O4 juillet 2O17 lors de la 8eme session du comité de pilotage, 110 activités ont été révisées à 107, le nombre total d’activités bouclées  était au nombre de 63 et le montant total du PTBA 2017 révisé s’élevait à 6349209 dollars US.

Le taux  de réalisation du budget à la date 26 du mois en cours est de 35 % avec un taux  de décaissement de 68%.

Il faut préciser a renchérit le responsable du suivi-évaluation du PAGSEM que les activités du PTBA 2017 reportées sur celui de 2018 représente 60% du budget 2018 (3 914 338 USD)   et que les 40% du budget de 2018 (2 661 028,66 USD), soit un total de 86 activités pour budget de 6 575 336, 74 USD.

Les grandes lignes du PTBA en 2018 seront :

Ministère de l’économie et du budget, le diagnostic de l’administration fiscale et la collecte des recettes minières, ainsi que l’élaboration  d’un manuel opérationnel relatif aux questions d’administration fiscale du secteur minier.

Ministère des transports, révision du code de la marine marchande et ses textes d’application, ainsi que  la tenue d’un atelier de validation de la loi ferroviaire.

Ministère de l’environnement, étude des impacts cumulatifs des projets miniers dans la région de Boké.

Ministère des Mines et de la Géologie, élaboration du plan de développement régional de Boké, levée géochimique des sédiments de ruisseaux (Kissidougou, Guéckédou et Kérouané), élaboration des textes d’application du code minier, réactualisation du schéma directeur des infrastructures auxiliaires aux mines, élaboration d’un manuel pour la gestion des produits dangereux, poursuite de la qualification du cadastre minier et l’encadrement de l’artisanat.

 

Golota Raphael LAMAH

Laissez un commentaire