Partager
RTG-BOULBINET : Les grognons ont finalement rencontré le ministre Rachid N’DIAYE

RTG-BOULBINET : Les grognons ont finalement rencontré le ministre Rachid N’DIAYE

Après quelques jours de grève, le Ministre de la Communication a rencontré hier mercredi les travailleurs de la RTG-Boulbinet. Au cours des échanges, ces derniers ont livré leurs points de revendications au responsable du département. La rencontre a eu lieu dans l’enceinte dudit Ministère.

Les grévistes de la radiotélévision guinéenne « RTG-Boulbinet » ont eu un tête à tête avec leur chef de département. Au cours des échanges les confrères du media d’Etat ont passé au peigne fin leur point de revendications.

Saa Martin FANSINADOUNO, le Secrétaire Général de la section syndicale de la RTG déclare que : « La situation qui nous réunit ici perdure depuis des années. Elle perdure tout simplement parce qu’il y a de la lourdeur administrative. Monsieur le Ministre aidez-nous nous ! Aidez-nous à vous aider en ce sens que la RTG-Boulbinet va se réveiller ».

Le Responsable Syndicale da la « RTG-Boulbinet » quant à  lui est  revenu sur quelques difficultés auxquelles les travailleurs de ce medias sont confrontés.

Alpha Kabinet COULIBALY  affirme que : « La RTG-Boulbinet est depuis des années laisser pour compte. Les équipements sont obsolètes, nos émetteurs radio et TV sont de court porté, nous ne couvrons que la commune de Kaloum ou d’ailleurs le quartier Boulbinet. Nous n’avions presque pas d’ordinateur dans nos salles de rédaction, pas de véhicules de reportage… ».

En réponse, le Ministre de la Communication a invité les grévistes à l’unité dans le travail. Rachid N’DIAYE  leur a ensuite réitéré son engagement à résoudre leur problème.

Il s’est exprimé en ces termes : « Il faut qu’on travaille dans la sérénité. Vous savez on obtient rien par la violence ou par la concision. Le plus important pour moi, je vous ai écouté avec beaucoup d’intérêt, qu’est-ce que nous allons faire ensemble pour remédier à cette situation. Naturellement ! Certaines idées ont été émises ici. Vous savez mon principe de fonctionnement, c’est que j’aime responsabiliser les gens. Moi je suis à votre écoute, ne rester pas seulement dans votre coin pour dire que ça ne va pas, saisissez l’administration. Chaque fois que je suis saisi d’un document, je l’étudie et je l’envoie toujours à ce qui est chargé de faire le suivi. Mais si le suivi ne se fait pas comme je le souhaite, je le ferai moi-même ».

Avant de préciser qu’un comité de suivi sera mis en place pour enfin satisfaire les points de revendication des grognons.

Aboubacar SOUMAH

Laissez un commentaire