Partager
Les saboteurs d’opérations humanitaires en Méditerranée stoppés dans leur lancée (Avec RFI)

Les saboteurs d’opérations humanitaires en Méditerranée stoppés dans leur lancée (Avec RFI)

Le service de paiement en ligne PayPal a bloqué la collecte de fonds de l’opération «Defend Europe». Sous ce nom rassurant se cache un programme visant à saboter ou à entraver les opérations humanitaires de sauvetage de migrants en Méditerranée. Lancée par des groupuscules de l’extrême droite européenne, en tête desquels le mouvement français Génération identitaire, l’initiative visait à empêcher celles et ceux qui fuient l’Afrique d’accoster en Europe, ou d’être sauvés de la noyade par les associations humanitaires.

« Ensemble nous défendrons l’Europe […] Nous préparons une grande mission de sauvetage en Méditerranée, une mission pour sauver l’Europe de l’immigration clandestine. » Le ton est donné sur le site de l’organisation Defend Europe. L’objectif de Génération identitaire, le mouvement français de jeunes d’extrême droite qui se décline dans plusieurs pays du continent ? « Rassembler une équipe de professionnels, affréter un grand bateau et naviguer sur la mer Méditerranée pour contrecarrer les bateaux de ces contrebandiers humains. »

Le terme « contrebandier » ne désigne pas tant les passeurs, mais aussi et surtout les organisations à but non-gouvernemental (ONG) qui essayent de sauver de la noyade les migrants tentant la traversée de la Méditerranée – ces associations ont secouru plus de 6000 personnes depuis le début de l’année 2017.

A grand renfort de musique dramatique, Defend Europe présente dans une vidéo une de leurs opérations, peut-être la seule, datée du 12 mai 2017 : bloquer le navire Aquarius lors de son départ du port de Catane, en Italie, avant que les garde-côtes n’interviennent et interpellent les pirates anti-migrants. L’Aquarius appartient à l’ONG SOS Méditerranée, qui organise des opérations entre l’Europe et l’Afrique pour venir en aide aux migrants qui effectuent la traversée dans des embarcations de fortune

Plus de 60 000 euros récoltés

Pour Defend Europe, les ONG comme SOS Méditerranée « ne sont rien d‘autre qu‘un maillon de cette chaîne du trafic [sic] humain mondial et de la marchandisation de l’Homme ». C’est en vue de stopper ces opérations que les identitaires ont lancé une collecte de fonds, le 13 mai 2017 : pour assurer l’achat de matériel et le fonctionnement d’un bateau qui leur permettrait de bloquer les humanitaires, et pour permettre à leurs membres de voyager jusqu’aux rives de la Méditerranée. La semaine dernière, les identitaires « prêt[s] pour la Méditerranée » se réunissaient d’ailleurs à Lyon, dans le sud-est de la France, pour s’afficher avec des T-shirts floqués du nom de l’opération « Defend Europe »

En trois semaines, ils auraient réussi à lever plus de 60 000 euros, selon un article daté de début juin du quotidien britannique The Guardian, via un financement participatif (crowdfunding) organisé en ligne. Devant la réussite de l’initiative, les associations de défense et d’accueil des migrants se mobilisent, notamment sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #StopDefendEuropePayPal. PayPal, l’entreprise de transactions en ligne dont la plateforme est utilisée par Defend Europe pour récolter son argent, est en effet au cœur de la polémique et les appels au boycott se multiplient.

Le Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants (BAAM) partage sur Facebook et Twitter un mail type destiné à l’entreprise américaine. L’objectif est d’inonder les boîtes mails de PayPal pour lui demander de stopper la collecte. C’est chose faite le mercredi 14 juin, après quatre jours d’un intense lobbying.

Sur le site Defend Europe, dans la rubrique « Soutenez-nous », il était d’abord écrit que PayPal avait bloqué le compte de l’organisation, mais les internautes étaient invités à donner de nouveau. Preuve que la collecte se poursuit, peut-être sur une autre plateforme, la page a été mise à jour en début de soirée, mercredi 14 juin, et le nom de PayPal n’apparaît plus, mais le message adressé au visiteur reste le même : « Défends l’Europe et donne ! ».

1 800 morts en Méditerranée depuis le début de l’année

Interrogé par le site d’information français Rue89, un responsable de Génération identitaire affirme qu’une partie des fonds a bien été récupérée – sans pour autant en préciser le montant. Selon lui, le reste a été rendu aux donateurs, même si in fine, le responsable d’extrême droite ne se fait « pas trop de soucis » et ne « doute pas » des capacités des groupuscules à obtenir l’argent nécessaire pour mener à bien leurs opérations de sabotage.

Rue89, qui n’a pas réussi à obtenir de réponse claire de la part de PayPal au motif de sa « politique de confidentialité », relève toutefois que dans ses conditions générales d’utilisations, l’entreprise écrit que les transactions opérées sur la plateforme ne doivent pas être liées à des activités qui « prônent la haine, la violence, l’intolérance raciale ou l’exploitation financière d’actes criminels ». Or, depuis le début de l’année 2017, au moins 1800 personnes ont trouvé la mort en tentant de traverser la Méditerranée.

 

(Source: RFI)