Partager
Le sang de Maxwell Mahama  crierait-il vengeance?

Le sang de Maxwell Mahama crierait-il vengeance?

Une semaine après que l’officier militaire et neveu de l’ex-Président John Mahama, ait été battu à mort.La population de la ville Denkyira-Obuasi où le drame a eu lieu  est comme

sous la  « malédiction ».

Selon les informations reçues   , les habitants seraient en train de mourir de faim car ils ne peuvent  aller se ravitailler en vivres dans leurs fermes, ils ne peuvent  se rendre dans leurs différentes fermes ni  se rendre dans leur plantations  craignant d’être mis aux arrêts par la police et pour couronner le tout  le commerce ne se fait plus.

« Nous avons épuisé nos réserves de provisions. Alors que les aliments sont en train de pourrir  dans les différentes plantations, en raison de la psychose qui règne ».

Toujours dans cette même localité M. Nsowah Gyan  le parlementaire de la circonscription, a déclaré qu’après le décès de Maxwell, les populations ont déserté la ville. Seules les personnes âgées et les enfants sont présents dans ce lieu. Il a aussi déclaré que  « ceux des résidents qui n’étaient pas directement impliqués dans le lynchage sont arrêtés quotidiennement. Toute chose qui paralyse les activités. Désormais craignant les arrestations, les populations vivent terrées chez elles ». Et que« ceux qui ont fui la ville lorsque le drame s’est produit sont prêts à revenir, mais ont peur d’être arrêtés par la police ».

Les autorités villageoises  face à ce désespoir ont lancé un appel au gouvernement et aux ONGs pour leur venir au secours.

Maxwell Mahama a été  battu à mort, à Denkyira-Obuasi, dans le Sud du pays, le 30 mai 2017. Depuis lors  l’enquête ainsi que les arrestations  pour passer en jugement des personnes suspectées d’avoir participées à l’exécution  de ce jeune officier militaire.

Après l’assassinat  de ce jeune officier les conséquences qui en découlent  font souffrir toute la population de cette localité. Qui sème le vent récolte la tempête !!!

Liliane HABA