24 juin 2019
Soleil FM

Se loger à Conakry : un véritable casse-tête pour les citoyens (Reportage)

Guinée société Infos

La problématique du logement, voilà l’un des soucis majeurs de la population guinéenne. Malgré les nombreuses constructions dans la capitale, avoir un logement de nos jours, constitue un véritable parcours de combattant.Ceux qui en trouvent aussi font face à l’augmentation des prix abusifs de loyer par les propriétaires.

A Conakry, beaucoup sont touchés par ce problème de logement. C’est le cas de cet étudiant qui explique que certains concessionnaires n’hésitent pas à poser des conditions peu acceptables pour l’obtention d’une maison. Joseph KEITA

« A Conakry la population est majoritairement jeune. Quand on entend jeune on pense à l’argent, donc les maisons sont excessivement chères, on te demande une avance d’un an six mois  ou deux ans six mois pour un loyer de 700 milles. En plus de cela si tu es célibataire où que tu ne partage pas la même croyance que le concessionnaire, tu n’a pas accès à une maison ».

Si les courtiers communément appelés ‘démarcheurs’ sont pointés du doigt dans cette affaire, Mountaga Dieng qui est de cette corporation depuis plusieurs années maintenant, dément toutes accusations.

« La plupart des clients pensent que c’est nous qui augmentons le prix des maisons, nous ne pouvons augmenter le prix des maisons que nous n’avons pas construit. Notre rôle est de trouver une entente avec le propriétaire de la maison après nous avons notre pourcentage ».

Le secteur du logement est un milieu qui expérimente un grand essor. Sa redynamisation et son contrôle seraient d’une importance capitale.

ESTHER LAMAH

Articles Similaires

U.N. Palestinian Agency Will Trim 267 Jobs, Citing U.S. Funding Cut

admin

1er mai : quand les syndicalistes « mômes » se ridiculisent au palais du peuple !

tsegbaya

Déclaration du ministre des finances

tsegbaya

Migration : le pacte mondial sensible aux droits des femmes et enfants migrants

tsegbaya

N’Zérékoré: un enseignant « affamé » tombe devant ses élèves et crée la psychose dans la ville

tsegbaya

Election présidentielle fixée au 7 octobre au Cameroun

admin