12 novembre 2019
Soleil FM

SLECG : le syndicat se dit prêt pour une année blanche !

Guinée économie Infos

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée était ce samedi à son siège à Donka. Au cours de la rencontre, le gel systématique des salaires, le compte-rendu de la rencontre avec le gouverneur de la banque centrale et la mort de quatre syndiqués ont été les différents points débattus.

Pour commencer, une minute de silence a été observée à la mémoire des syndiqués qui ont rendu l’âme pendant cette période de grève. Ce sont quatre enseignants dont une enseignante de l’école primaire Kwamé N’Krumah, Simone Ouamouno.  Aboubacar Soumah explique que cette dernière a succombé à cause du gel de salaire. « Elle a tout fait pour récupérer son salaire auprès de la DCE pour faire face à ses ordonnances. Hélas! Elle a rendu l’âme. Et son corps sera inhumé au cimetière Cameroun ».

Une ouverture de négociation avec les autres syndicats de l’éducation et la suspension de la grève ont été les préalables de la correspondance du gouvernement lors de la rencontre tenue ce vendredi entre le gouverneur de la banque centrale et les syndicats de l’éducation. Mais le représentant du SLECG n’a pas facité la tâche au Gouverneur. « Au cours de cet entretien, le gouverneur a insisté sur les préalables du gouvernement. Après son exposé, je lui ai dit que c’est le SLECG qui est signataire du protocole du 13 mars 2018. Par conséquence, en tenant compte de ce même accord, il est bien mentionné ’’l’ouverture des couloirs de négociations autour des huit millions comme salaire de base’’, qui est d’ailleurs le seul point à discuter avec le gouvernement. Donc, il est hors de question que nous suspendions la grève et pire, aller sur la table de négociation avec ces syndicats qu’eux même ont créé », a ajouté Aboubacar Soumah.

 

Malgré ce gel de salaire et ce qu’il appelle “intimidations du ministre de l’éducation nationale”, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée par la voix de son secrétaire, se dit prêt pour une année blanche.

 

SAMUEL DUOLAMOU

Articles Similaires

Mort de John McCain : il ne voulait pas que Donald Trump assiste à ses obsèques

tsegbaya

La société civile guinéenne refuse son contrôle par l’Etat !

tsegbaya

Journée de participation citoyenne aux travaux d’assainissement de la ville de Conakry : communiqué du gouvernement

tsegbaya

Abdoulaye Bah passe à côté de la mairie de Kindia

tsegbaya

Manifestation de l’opposition : trois morts à Wanidara dont un policier !

tsegbaya

Etats-Unis : Donald Trump ferme la représentation palestinienne à Washington

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :