Partager
Le SYNEM-Guinée face à la presse

Le SYNEM-Guinée face à la presse

La réélection de la Guinée à la Présidence Africaine du Réseau des Travailleurs Domestiques’’ tel est le thème d’une conférence de presse tenue hier  jeudi à la Maison commune aux journalistes sise à Coleyah. L’initiative est du Syndicat National des Travailleurs Domestiques de Guinée en abrégé SYNEM-GUINEE. L’objectif est de promouvoir le droit des travailleurs domestiques mais aussi informer l’opinion nationale de l’honneur accordé au pays.

La réélection  guinéenne à la tête de la Fédération Africaine des Travailleurs Domestiques a eu lieu les 24 et 26 mars dernier dans la capitale tanzanienne. A travers  Madame Asmaou BAH, la Guinée a été honorée pour son combat mené à l’échelle internationale. Madame  DOUKOURE Asmaou BAH  la nouvelle Présidente du Réseau Africain des Travailleurs Domestiques déclare que :

« La Guinée vient d’avoir un honneur à travers notre syndicat national des employées de maison, la Guinée viens d’être réélue pour un mandat de cinq ans au poste de la présidence du réseau africain des travailleurs domestiques. C’est le travail qui paye vous le saviez, déjà c’est le moment de remercié le gouvernement Guinéen qui a ratifié la convention cent quatre vingt neuf de l’O.I.T relative aux travailleurs domestiques. Nous allons toujours continuer à travailler dans le sens de protéger les travailleurs domestiques, nous passerons par tous les moyens possibles pour que les travailleurs domestiques puissent avoir leur dignité » 

                                                                                                  Madame DOUKOURE Asmaou BAH au centre

     Au cours de sa session des lois 2017, le parlement guinéen a voté la convention 189 de l’OIT relative aux droits de travailleurs domestiques. Un acte qui a certainement pesé dans la balance de la Guinée lors du vote. El hadj Mamadou Saliou DIALLO  est le secrétaire général adjoint des SYNEM GUINEE.

«Nous avons tous grandis dans des familles où nous sortons tous le matin laissant quelqu’une en train de nettoyer les carreaux, quelqu’une en train de faire notre propre couchette même çà nous ne sommes pas capable de le faire, avant de le faire et faire la cuisine ou faire le jardinage et à celles-ci  difficilement on a commencé à leur jeter à la figure le salaire minimum international professionnel garanti(SMIG). C’est même honteux dans un Etat que le travail ne puisse pas nourrir »          

Le travail domestique est une activité permettant à certaines personnes de subvenir à leur besoins. Même si pour d’autres, cette activité professionnelle ne va pas sans conséquence c’est le cas des maltraitances dont elles  font l’objet dans les ménages.

Aissatou Diallo cette domestique témoigne que : « Quand tu entends la maison, c’est grâce à nous les travailleurs domestiques. Le matin quand nos patrons sortent c’est nous qui nous occupons de tout (les enfants, la maison…) vraiment ce n’est pas facile. Quant on se réveille à cinq heure c’est jusqu’à zéro heure des fois vingt-trois heures et nous sommes les premières et les dernières à se coucher donc ce travail est vraiment difficile»      

La nouvelle présidente à donc du pain sur la planche durant son nouveau quinquennat.Elle devra faire face aux multiples défis entre autres améliorer les conditions de travail des employer de maisons a travers une rémunération décente mais aussi mettre fin au travail des enfants dans les ménages.

Guillaume WILKINSON

Laissez un commentaire