Partager
Togo: Dieu a parlé à nicolas Lawson, le président du PRR

Togo: Dieu a parlé à nicolas Lawson, le président du PRR

Il est l’un des rares acteurs à se prononcer depuis que la crise a commencé le 19 août 2017. Et quand il sort, les Togolais savent a quoi s’en tenir puisque l’homme est connu pour ne pas avoir une langue de bois. Lui, c’est Nicolas Lawson, le président du Parti pour la Rédemption et le Renouveau (PRR). Invité sur une radio privée locale, le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2003 n’a pas mâché ses mots quand il s’agissait d’évoquer le dialogue politique qui s’ouvre jeudi prochain à Lomé.

“Je m’en fous si ce dialogue réussit ou pas”, a-t-il laissé entendre. Selon M. Lawson, Dieu lui aurait dit que ce “dialogue n’est pas essentiel”. Les réformes réclamées par la coalition de 14 partis politiques, et qui seront le point d’achoppement du dialogue annoncé, ont été prises en compte lors des travaux du Cadre Permanent de Dialogue et de Concertation (CPDC) rénové. Ce qu’il faut donc pour le Togo, c’est “un gouvernement de salut public avec des gens compétents” et une “assemblée constituante” qui va baliser la voie à une nouvelle République car, selon l’homme politique, “la 4ème République est une république de canailles et de faillis” et il faut y mettre fin.

Si les Togolais sont nombreux à manifester dans les rues, c’est parce qu’il y a une “faillite dans la gouvernance”, croit savoir le patron du parti à la Bible pour emblème. Alors, “il faut que les Togolais soient mis au travail avec ardeur et abnégation et que les charlatans de la politique, ceux qui créent deux camps, laissent les Togolais en paix”, a-t-il conseillé.

Arafat DJAONA, depuis Lomé pour Soleil fm.

Laissez un commentaire