Partager
TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT DU FICHIER IMMOBILIER DE L’ETAT

TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT DU FICHIER IMMOBILIER DE L’ETAT

La direction nationale du patrimoine bâti a entamé ce mercredi les travaux d’assainissement du fichier immobilier de l’État. Cette opération de recensement est conjointement organisée en collaboration avec le ministère de la ville et de l’habitat. L’opération consiste à faire une campagne sur le fichier du patrimoine de l’Etat guinéen. C’est la salle de conférence du ministère de l’habitat qui a servi de cadre à cette cérémonie.

TRAVAUX D’ASSAINISSEMENT DU FICHIER IMMOBILIER DE L’ETAT

Depuis plusieurs années, l’Etat Guinéen assiste au détournement d’une bonne partie de ses propriétés du patrimoine bâti au profit des citoyens qui se réclament détenteurs légaux. Cette opération doit permettre à la direction nationale des patrimoines bâtis de faire un état des lieux afin de récupérer les biens de l’Etat. Mohamed Lamine YAYO directeur national des patrimoines publics explique : « Ce patrimoine qui a été malmené, agressé par des particuliers peu scrupule, peu respectueux de la chose publique et uniquement préoccupé par le souci d’accaparer les biens bâti et non battu de l’État. Notre direction est quotidiennement confrontée à ces types de problèmes. En plus de la mission de mobilisation des recettes locative, nous cherchons inlassablement à protéger la propreté de ce patrimoine qui doit tous les jours nous enrichir ».

Cette 2ème campagne permettra à la direction de faire un inventaire complet des réalités patrimoniales de la Guinée. Pour son directeur, il est temps d’agir, car le laisser aller n’a que trop duré en Guinée « la base des données que nous aurons nous permettront de revoir jusqu’où nous en sommes. Les cas éventuels de revendication de la part des particuliers emprunteront d’autres voies. Notre travail gigantesque nous permettra  de nous entraîner dans une dominante systématiquement administrative ».

Le ministre de l’habitat lui n’a pas manqué d’indexer la responsabilité passive des citoyens. Selon Louncény Camara, cette situation s’explique par le fait que les guinéens n’ont aucun respect pour l’Etat. Il s’exprime en ces termes « Parmi nous il y a certain qui se sont donnés le malin plaisir de s’accaparer des biens publics, ainsi que de priver la majorité des guinéens de leurs biens. L’Etat était pourtant très fort dans notre pays, mais malgré cela il y a des cas de spoliation ».

Ces cadres choisis auront pour tâche de recenser le patrimoine de l’Etat injustement occupé par des personnes. Le ministre a également invité ses agents de terrains à faire preuve de respect et d’humilité afin d’éviter toute violence.

 

Foromo Hippolyte THEA