18 janvier 2020
Soleil FM

UFDG : Cellou Dalein se moque des statistiques donnée par la CENI

Guinée politique Infos

L’Union des Forces Démocratique de Guinée appelle ses militants à investir les rues le lundi 13 janvier 2020, malgré le communiqué du gouverneur de Conakry Général Mathurin Bangoura qui dit n’avoir pas été saisi par ces organisateurs. Au cours de la traditionnelle assemblée générale de son parti ce samedi 11 janvier, Cellou Dalein Diallo a chargé le régime en place d’être responsable des tueries enregistrées suite à la grève du SLECG.

La publication provisoire des statistiques des électeurs par la CENI ne surprend pas le président de l’UFDG. Selon Cellou Dalein Diallo, la population de Kankan entre 2010 et 2019 s’est accrue à 172%. Une donnée qui surplombe le reste du pays. « Le reste de la Guinée, la moyenne c’es 89%. Alors qu’à Kankan, le corps électoral n’a augmenté entre 2021-2019 que de 82%. C’est parce qu’on enrôle les enfants ».

Pour Cellou Dalein Diallo, ces résultats dit-il en faveur du parti au pouvoir justifient l’une des raisons de l’opposition de son parti aux législatives du 16 février prochain. C’est pourquoi il invite ses militants à prendre par à la marche dite quotidienne à partir du lundi prochain. « Tout ça, c’est pour vous exciter pour le lundi. Ce n’est pas lundi seulement, c’est mardi, mercredi et jeudi. Je sais que vous serez aussi nombreux et actifs pour défendre notre constitution ».

Les seuls responsables de la mort des deux jeunes lors de la grève du SLECG sont selon lui, les forces de l’ordre. Le principal opposant au régime Alpha Condé sur le cas de la jeune fille tuée à Hamdallaye « j’ai été froidement abattu par la mort du jeune Lamarana. J’ai été dans la famille de la fille Fatoumata Binta pour présenter nos condoléances… c’était pathétique. Elle revenait de l’école, elle a enlevé sa tenue. Après avoir mangé, elle est sortie pour aller chercher de l’eau à la boutique qui était à côté. La pick-up était garée, c’est telle qu’on la fusillée selon les témoignages des voisins et de son père ».

 

Pour terminer, Cellou Dalein estime que même si le droit autorisait au président d’exercer un autre mandat, le peuple de Guinée l’aurait sanctionné pour qu’il parte et que le pays retrouve son unité.

 

SAMUEL DUOLAMOU

Articles Similaires

RSF lance la rédaction d’une Déclaration sur l’information et la démocratie, 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’Homme

tsegbaya

Le cardinal australien George Pell, condamné pour pédophilie, n’est plus secrétaire à l’Economie (Vatican)

tsegbaya

Environnement: le parlement guinéen adopte un nouveau code de protection de  faune sauvage et de la réglementation de la chasse 

tsegbaya

CAN 2019: voici les affiches et les qualifiés des 8e de finale

tsegbaya

Camion charnier à Londres : le chauffeur inculpé pour homicides involontaires (RFI)

tsegbaya

Politique: vers la création d’une nouvelle coalition avec Sidya Touré ?

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :