21 mai 2019
Soleil FM

Un arbitre accusé de racisme

sport

Pour avoir forcé un jeune lutteur noir à couper ses dreadlocks ou à déclarer forfait avant un match, un arbitre du New Jersey, accusé de racisme, se retrouve dans la tourmente.

En quelques heures vendredi, cette vidéo est devenue virale. Et elle a déclenché de nombreux commentaires outrés. On y voit un jeune lutteur américain noir, Andrew Johnson, se faire couper les cheveux, aux ciseaux, juste avant un combat avec son lycée de Buena Regional.

Ce lycéen du New Jersey, visiblement écœuré mais qui a tout de même remporté son match, a donc été contraint d’abandonner ses dreadlocks, ou de déclarer forfait ! Pourtant, selon les règlements de la fédération de lutte lycéenne, il aurait pu simplement couvrir ses cheveux.

Il avait déjà tenu des propos racistes

Sauf que l’arbitre, Alan Maloney, n’a rien voulu entendre, malgré l’insistance de l’entraîneur de Buena Regional. Dans un communiqué, l’association athlétique interscolaire a déclaré que Maloney n’officierait plus tant que cette affaire ne serait pas tirée au clair.

D’après The Courier Post, l’homme avait tenu des propos racistes à l’encontre d’un autre arbitre en 2016. La division des droits civiques, qui fait partie du département de la justice, a ouvert une enquête sur lui, alors que l‘union américaine pour les libertés civiles a qualifié l’incident de raciste.

Articles Similaires

Real Madrid : la lettre d’adieu de Cristiano Ronaldo

tsegbaya

Ligue africaine des champions : le Horoya AC de Guinée face au Wydad du Maroc

tsegbaya

Ligue pro-guinéen : voici ce qui est sortie de la rencontre du bureau exécutif de la LGFP et des dirigeants des clubs de L1 et 2

tsegbaya

L’incroyable fortune amassée par Mourinho grâce à ses licenciements

soleilfm935

Eliminatoires-CAN 2019 : Amadou Diawara du FC Naples regagne enfin la sélection guinéenne

tsegbaya

Le football guinéen pleure l’ancien gardien de but Morlaye Camara

tsegbaya