Soleil FM
  • Accueil
  • Monde
  • USA : Hommage aux 11 Victimes de Tree of Life (Pittsburgh)
Infos Monde

USA : Hommage aux 11 Victimes de Tree of Life (Pittsburgh)

Des personnes par milliers étaient venues rendre hommage dimanche soir aux victimes de la tuerie perpétrée la veille à Pittsburgh dans une synagogue de la ville.

Le Ministre israélien de l’Education et de la Diaspora, venu de Jérusalem ainsi que des milliers de personnes qui ont chanté l’hymne national américain la main sur le cœur en signe d’unité. Toutes ces personnes présentes étaient venues rendre hommage aux onze victimes de l’attaque de la synagogue Tree of Life de Pittsburgh.

Naftali Bennett déplorant ce fait a déclaré que : « Aujourd’hui nous nous tenons dans l’ombre de la mort, dans l’ombre du diable, dans l’ombre d’une attaque lâche, terroriste contre des juifs qui étaient à la synagogue pour prier. C’est l’attaque antisémite la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis ».

 

Tous les représentants religieux présents ont dénoncé la haine, et plaidé pour l’unité.

Dans le même élan   le maire de Pittsburgh a déclaré que Pittsburgh ne sera pas un lieu où règne la haine avant de relancer le débat sur les armes à feu. Il a déclaré que : « Nous bouterons l’antisémitisme hors de cette ville, nous éradiquerons toute manifestation de haine dans cette ville, nous travaillerons en faveur de lois de bon sens pour stopper ce type de violence et nous ne le ferons pas seulement parce que nous sommes Pittsburgh, mais parce que nous sommes unis ».

Dehors des pancartes sur lesquelles on lisait « le 6 novembre, votez contre la haine » étaient brandies au-dessus des parapluies dans la foule.

Tout l’après midi du dimanche a connu la présence des habitants de la ville venu déposer des fleurs et se recueillir devant le bâtiment de la Synagogue Tree of Life situé dans un quartier sans violence de Pittsburgh.

Des habitants de Pittsburgh se sont exprimés :

 

Evan Rosenfeld, les larmes aux yeux a déclaré que : « C’est ma synagogue, dit-il. J’ai fait ma barmitzva ici, j’ai été confirmé ici. On ne s’attendait pas à ça à Pittsburgh, mais c’est la réalité et je reviendrai prier ici. Je serai ici vendredi soir, c’est ma synagogue ».

Eric Lash qui habite juste à côté de la synagogue a lui aussi déclaré que :  « C’est un triste jour, c’est une tragédie qui nous enlève notre innocence, notre confiance. On vit à une époque où il y a beaucoup de divisions et je pense que nos politiciens se nourrissent de ces divisions. Et j’aimerais qu’on en finisse avec ces conflits ».

 

Et enfin Mike O’Feel un jeune homme de seize ans, venu avec deux amis a déclaré que : « Je suis sans voix, tuerie après tuerie, il faut que ça s’arrête, lance le jeune homme. Personne n’a besoin d’arme automatique, on devrait pouvoir prier en sécurité, ne pas avoir peur de se faire tirer dessus à l’école ou dans la rue, n’importe où. Il faut du changement ».

 

Source/RFI

 

Articles Similaires

Les panafricaines veulent humaniser le traitement journalistique de la migration

tsegbaya

Licenciement à Bonheur FM : les journalistes plus motivés que jamais dans la quête du rétablissement de leur droit

tsegbaya

Crise sociale : nouvelle suspension des négociations entre syndicats et gouvernement

tsegbaya