22 mai 2019
Soleil FM

Ville-morte de l’opposition : jeunes de l’axe Le Prince et forces de l’ordre s’affrontent à nouveau !

Guinée politique Infos

Le contre-pouvoir  a appelé ses militants à faire de ce lundi 29 octobre une journée  ville morte sur toute l’étendue du territoire. Cet appel intervient après que le cortège du chef de fil de l’opposition ait été touché mardi dernier.

La ville-morte de l’opposition républicaine a été suivie par endroits ce lundi .Du rond-point Enco5 à Hamdallaye en passant par Cosa et Bambéto, certaines boutiques sont restées fermées. Tôt le matin, des heurts ont eu lieu à Koloma où on notait des barricades et des brûlures de pneus sur la voie publique.

Il était 11 heures lorsque  nous nous étions rendus  à Bambéto. Là, des spectacles d’échanges de jets de pierres et de tirs de gaz lacrymogène ont duré pendant plusieurs heures, entre les forces de l’ordre et quelques citoyens qui occupaient la chaussée. Ce qui a du coup paralysé la circulation et a poussé sept pick-ups de la gendarmerie à prendre la poudre d’escampette, faute de  manque de gaz lacrymogènes.

Le quartier Hamdallaye n’est pas resté en marge  de ces séries de contestation. De ce côté, on a assisté au même scénario.

A notre retour, des séries de braquage et d’arnaque étaient visibles à Bambéto, où des jeunes mécontents se livraient à ces actes.

 

Il faut rappeler que le contre-pouvoir compte battre le pavé ce mardi  30 octobre dans tout le pays, pour dénoncer ce qu’elle appelle « tentative d’assassinat » sur la personne du chef de file de l’opposition guinéenne et l’installation sélective des exécutifs communaux.

 

LANSANA CONDÉ

 

Articles Similaires

Accords entre pouvoir et opposition: l’UFR désapprouve et dénonce !

tsegbaya

AG du RPG : le parti au pouvoir donne sa position sur l’épineuse question de la nouvelle CENI

tsegbaya

Rénovation et modernisation du secrétariat général du gouvernement : visite de courtoisie de l’ambassadeur de France en Guinée

tsegbaya

Élections en RDC : les résultats provisoires reportés à « la semaine prochaine »

tsegbaya

Le Cameroun pourra-t-il organiser la CAN 2019 ?

tsegbaya

Arrestation de Cheick Touré du port : la COSATREG hausse le ton et demande la libération immédiate du syndicaliste

tsegbaya