Soleil FM
Guinée politique Infos

Ville-morte : Ibrahima Bah tué par balle à Koloma (les explications de son frère)

L’opposition républicaine a appelé ses militants à faire du lundi 15 et mardi 16 octobre 2018, des journées villes mortes dans les cinq communes de la capitale. Une manière pour elle de monter au créneau pour dénoncer ce qu’elle appelle “l’installation sélective des élus locaux”. Dans la commune de Ratoma, cette journée a été émaillée de violences, notamment à Koloma où un jeune garçon a été tué par balle.

Ibrahima Bah est décédé peu après qu’on l’ait transporté dans une clinique. El-Hadj Aliou Diallo habitant de Koloma marché est le frère du défunt : « Ibrahima Bah était âgé de 23 ans et faisait la neuvième année. Il a reçu une balle à 10H49 minutes à Koloma marché par les forces de l’ordre BAC numéro 4, qui lui ont tiré dessus. Du coup, il a été transporté d’urgence dans une clinique privée par ses amis et d’autres habitants de cette localité. Malheureusement, le jeune a rendu l’âme! Et directement nous avons pris le corps pour la morgue d’Ignace Deen», explique-t-il lamentablement avant d’ajouter, « il était parti chercher le petit-déjeuner et c’est à son retour lorsqu’il traversait en courant que les forces de l’ordre tirant partout à balles réelles l’ont atteint à la poitrine du côté droit ». 

 

Selon des jeunes manifestants rencontrés à Bomboli, les forces de l’ordre BAC numéros 4 et 13 n’hésitent pas à tirer à balles réelles et à jeter du gaz lacrymogène sur eux.

 

THERESA MARIA SEGBAYA

Related posts

Tabaski 2018 : des mères de familles se plaignent de la conjoncture actuelle

tsegbaya

Communiqué portant levée de suspension des greffiers

tsegbaya

Mamou: El hadj Ousmane Barry du RPG-Arc-en-ciel élu maire de Ouré-Kaba

tsegbaya