28 février 2020
Soleil FM

« Zéro palu, je m’engage », la Guinée lutte contre le paludisme !

Infos santé

Le 25 avril est la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Cette année en Guinée, cette journée est célébrée à Fria sous le thème « Zéro palu, je m’engage ». Selon l’OMS, cette maladie cause aux alentours d’un million de victimes par an dans le monde. Environ 40% de la population mondiale est exposée à la maladie et 500 millions de cas cliniques sont observés chaque année.

Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle, due à plusieurs espèces de parasites appartenant au genre Plasmodium. Pour notre interlocuteur, cette journée consiste à rappeler à l’humanité les mesures à prendre. Dr Nankouma Keïta explique : « cette journée est la bienvenue parce qu’elle permettra à l’humanité de s’en rappeler d’avantage, afin de prendre des dispositions plus concrètes pour lutter efficacement contre le paludisme. Le Paludisme tue plus que la guerre parce que jusqu’à présent, nous n’avons pas eu de dispositions qui peuvent vraiment permettre à tous de lutter collectivement contre le paludisme ».  

Le paludisme est une pandémie. Il touche beaucoup plus les femmes et les enfants. Son taux de prévalence varie entre 60 et 65% en Guinée. Pour le Dr Nankouma Keïta, il faut une certaine complémentarité pour lutter contre cette maladie. « Ce qui rend plus complexe la lutte contre le Paludisme, à mon avis, c’est parce que cette lutte n’est pas menée de façon collective. Le seul moyen plus efficace contre le Paludisme c’est la règle d’hygiène. On dit “prévenir vaut mieux que guérir”. Si vous utilisez des moustiquaires et que votre milieu n’est pas propre, ça ne peut pas aller, il faut que nous menons des campagnes de sensibilisation, ensuite il faut que toute la population se lève comme un seul homme pour faire face au Paludisme. J’insiste sur l’hygiène. Bientôt les grandes pluies, vous verrez à Conakry dans nos caniveaux, ce n’est pas la peine donc ce sont des sources de développement du Paludisme. Il y’a des maladies hydriques d’une façon générale, d’autres maladies aussi qu’on peut contracter à travers l’insalubrité».

        

Pour marquer cette journée et concrétiser l’objectif du thème de cette année « zéro palu, je m’engage », le ministère de la santé et les partenaires au développement offrent plus de 8 millions de moustiquaires à la population guinéenne.

 

BINTOU DOUMBOUYA 

 

 

.

 

 

Articles Similaires

Opérations d’enrôlement et de révision de la liste électorale : rien pour le moment à Taouyah

tsegbaya

Education : l’ASEG publie un rapport accablant sur l’impact de trois mois de grève

tsegbaya

Atelier de lancement de la révision du code de l’environnement de la Guinée – discours du ministre d’état ministre de l’environnement des eaux et forêts lu par le secrétaire général

tsegbaya

Urgent: les femmes de l’opposition dans la rue mardi prochain

tsegbaya

Nécrologie : M. Alkhaly Mohamed KEÏTA, journaliste et ancien Maire de la commune de Matoto n’est plus !

tsegbaya

Trois journalistes russes assassinés en Centrafrique

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :