Soleil FM
Guinée société Infos

03-décembre : journée internationale des personnes handicapées

L’humanité célèbre ce mardi 03-décembre, la journée internationale des personnes handicapées. Cette année, elle est placée sous le thème : « Favoriser la participation des personnes handicapées et leur pouvoir d’agir : un geste à la fois ». C’est le président de la république qui a présidé La cérémonie. Alpha Condé a même procédé à l’inauguration d’un centre d’apprentissage de métier à la cité de la solidarité à Taouyah, dans la commune de Ratoma.

Ils sont nombreux, ces personnes vivant avec un handicap. Si certains sont nés avec, d’autres par contre sont causés par les aléas en société. C’est pour interpeler les a faire face à leur situation qu’intervient cette journée internationale des personnes handicapées. Assise dans son fauteuil roulant, Mata Kourouma a tenue à venir prendre part à cette commémoration « Actuellement nous menons la vie très difficile. Parce qu’on n’a pas de travail et on ne nous aide pas assez sauf sortir pour mendier. La  mendicité ne nous plait pas. S’il y’avait du travail, on l’aurait laissé ».

Ibrahima Sory Tounkara a été amputé d’une jambe suite à un accident de circulation. Soudeur de profession pense que vivre avec un handicap n’est pas une fatalité « Vous savez l’handicap c’est le cœur. Sinon, tout ce que le valide peut faire nous le pouvons. Par exemple si je ne quémande pas tu me considère comme handicapé, je vais penser que si vous n’êtes pas dérangé par hasard. C’est pourquoi, certaines personnes pensent que nous sommes insolents».

Dans son discours, le porte-parole des élèves handicapés a plaidé leur situation avant d’attirer l’attention des autorités sur les formes d’injustices dont ils sont victimes. Mohamed Moustapha Kaba « Le handicap compte parmi les vulnérabilités qui, si elles ne sont pas particulièrement prises en charge, ont la particularité de provoquer la dégradation de la personne qui le porte. Imaginez que toutes ces circonstances s’en tancent sur un même enfant dont les parents sont pauvres, cela devient un calvaire ».

 

Des actions entreprises par le Programme des Nations unies pour le Développement – PNUD sont cours d’ici 2030. Elles visent à la création d’emplois productifs afin de garantir l’autonomisation des personnes vivant avec du handicap a promis le représentant adjoint de l’institution, Edouard Kouadio.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

 

 

 

 

Related posts

Les députés du groupe parlementaire libéral démocrate et alliance républicaine suspendent leur participation aux travaux de l’Assemblée Nationale

tsegbaya

Marche de l’opposition : des citoyens pensent qu’une autre alternative est mieux !

tsegbaya

Côte d’Ivoire : décès à New York d’Issiaka Ouattara, alias Wattao

tsegbaya