20 mai 2019
Soleil FM

1er décembre 2018 : la Guinée au rendez-vous de la journée mondiale de lutte contre le VIH-SIDA

Infos santé

« Connais ton statut ! » c’est le thème retenu cette année pour la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA. Cette trentième édition  permettra à l’humanité de combattre une fois de plus  ce virus à travers les dépistages mais aussi la mise sous traitement des séropositifs.

Le VIH-SIDA est une maladie sexuellement transmissible. Chaque semaine, environ 7 000 jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans sont infectées par le VIH. Au centre Dream à Conakry, plus de 4250 personnes sont atteintes de cette maladie. Fatoumata Sylla la coordinatrice de ce centre nous donne les causes du SIDA.

BOB1

 

Plus le dépistage du VIH-SIDA est réalisé tôt, plus on peut espérer avoir une espérance de vie normale. Selon  Fatoumata Sylla, la coordinatrice du centre DREAM, le traitement et le suivi biologique sont gratuits et la prise en charge est globale. Que ça soit enfant, homme ou femme, tous sont traités au même pied d’égalité.

 

Douze-milles guinéens au minimum soufrent de cette pathologie. Bien que le paludisme tue beaucoup plus que le VIH sida, cette pandémie reste tout de même, un problème de santé publique. Elle peut diminuer la capacité de la nouvelle génération à développer le pays demain. À l’occasion du 1er décembre, Honorable Ben Youssouf Keita en sa qualité de président de la commission santé à l’assemblée nationale, a fait des communications mais aussi des sensibilisations autour de ce virus ravageur.

 

Pour prévenir le VIH sida, l’abstinence est conseillée aux non-mariés. Aux personnes vivant en couple, l’utilisation des préservatifs est un moyen sûr de prévention. Aussi, les spécialistes recommandent souvent des textes de dépistages chaque 3 ou 6 mois.

 

Mabinty Kéita

 

Articles Similaires

Élections en RDC : les résultats provisoires reportés à « la semaine prochaine »

tsegbaya

« Nous demandons la décanonisation de Jean Paul II »

tsegbaya

Conakry : lancement officiel de la campagne de vaccination contre la poliomyélite

tsegbaya

 « La remise en cause de l’ordre constitutionnel actuel est considérée comme une déclaration de guerre à la patrie », selon Abdrahmane Sanoh PCUD

tsegbaya

Les 18es Jeux asiatiques ouverts en Indonésie

tsegbaya

Crise de l’Education : le CNOSCG rend public les résultats de son enquête sur le système éducatif

tsegbaya