Soleil FM
Image default
Actualités Guinée Actus Guinée Politique

30 pour cent des femmes une disposition violée par les partis politiques dans leurs choix pour le CNT

Pour  toutes les entités qui  devront présenter les candidatures au conseil national de la transition est l’exigence de la charte dans son article 60 alinéas 3. Cette disposition  de la charte a été violée de façon flagrante par les partis politiques  qui n’ont présenté une femme sur 5 possibles.

 Cet état de fait est déploré  par le vice-président de l’organisation guinéenne des droits de l’homme. Dans un entretien accordé à notre rédaction, maitre  Alpha Amadou DS Bah demande au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation de faire respecter la dite charte.

Sous réserve de rejet, les désignations des membres  du CNT de chaque entité doivent prendre en compte, toutes les diversités et comporter au moins 30 pour cent de femmes c’est ce que stipule l’article 60 de la charte de la transition.  Me Alpha Amadou DS Bah vice-président de l’organisation guinéenne des droits de l’homme condamne la violation de cet article par les formations politiques.

Que faut-il faire faire après cette violation ?   Me Alpha Amadou DS Bah nous éclaire la lanterne sur la situation soutient que c’est le ministère  de l’administration du territoire qui doit prendre ses responsabilités .

Par ailleurs, cet activiste des droits de l’homme demande aux acteurs politiques d’être respectueux de nos textes de lois.

La question qui taraude les esprits est de savoir si le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation fera-t-il respecter cette disposition de la charte de la transition. Comme le disent les anglais wait and see.

AMARA SIMBA SYLLA                                         

Laisser un commentaire

8  +  2  =