Soleil FM
Guinée politique Infos

44 migrants guinéens rapatriés à Conakry

Le gouvernement guinéen avec l’appui de l’Organisation Internationale pour la Migration a rapatrié ce lundi 15 juin 2020 à Conakry, 44 migrants guinéens qui étaient jusque-là au Niger. Selon l’OIM, ils sont 150 migrants repartis entre la capitale nigérienne et la ville d’Agadez, prévus pour ce premier vol. Deux des 47 migrants de Niamey devront patienter à cause de leur infection à la COVID-19.

C’est aux environs de 13 heures ce lundi que l’avion transportant ces migrants a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Gbessia. Sur 150 migrants vivants au Niger, 44 migrants dont deux nourrices ont regagné Conakry après des mois de mésaventures. Pour Fatou N’Diaye, cheffe de mission de l’OIM « Parce que c’est notre devoir nous ne pouvons qu’assister le gouvernement guinéen à rapatrier les migrants guinéens de façon volontaire et digne ceux qui ont demandé à rentrer chez eux. Surtout en cette crise sanitaire chose qui les vulnérabilise de plus et ils (migrants) ont un peu échoué partout ».

Selon le ministre guinéen des affaires étrangères venu à la rencontre de ces émigrés, ces jeunes doivent être accueillis à l’hôpital Jean-Paul 2 pour des tests de dépistage avant d’observer une quarantaine de deux semaines : « Je voudrais vous informer vous qui revenez en Guinée, de vous conformez scrupuleusement aux mesures sanitaires en vigueur dans le cadre de votre prise en charge pendant la période de confinement de 14 jours. Toutes les dispositions ont été prises pour faciliter votre séjour dans le centre d’accueil » a indiqué Mamadi Touré.

A en croire le ministre, une deuxième vague de migrants guinéens du Niger dont la plupart sont à Agadez, devrait bientôt regagner le pays : « Cette joie reste tout de même incomplète car certains de nos compatriotes restent encore bloqués à Agadez. Mais des dispositions sont prises pour qu’eux aussi retrouvent leurs familles et leurs proches à travers une seconde vague de rapatriement dans deux semaines ».

Après leur confinement, chaque migrant aura droit à 500 mille fg, des kits sanitaires et des vivres, avant leur retour dans leurs familles respectives et une réinsertion à la vie sociale, nous a confié l’OIM.

Samuel Demba Duolamou

Related posts

Bagarre entre les rappeurs Booba vs Kaaris à l’aéroport d’Orly

tsegbaya

Grande mosquée Fayçal : Imam El hadj Abdoulaye BAH : « nous sommes tous de la même famille » 

tsegbaya

Décès du député Louncény Fofana : Que retiennent ses pairs de l’Assemblée nationale ?

soleilfm935