18 décembre 2018
Soleil FM

Bagarre à Orly : Booba et Kaaris sortent de prison et seront jugés le 6 septembre

faits divers Infos

Incarcérés pendant trois semaines après leur bagarre à Orly, les deux rappeurs encourent jusqu’à dix ans de prison.

Les rappeurs Booba et Kaaris ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur procès en septembre, a annoncé, jeudi 23 août, la Cour d’appel de Paris. Ils ont interdiction de quitter le territoire français et doivent remettre chacun une caution de 30 000 euros. Ils ont, en outre, interdiction d’entrer en contact l’un avec l’autre.

Ils étaient respectivement incarcérés à Fleury-Mérogis et Fresnes depuis leur bagarre à Orly, le 1er août, avec huit de leurs proches, eux aussi remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire. Un onzième suspect avait déjà été remis en liberté par le tribunal de Créteil le 14 août.

Ces deux figures du rap français et leurs proches qui ont participé à la bagarre générale contestaient leur placement en détention provisoire, décidé par le tribunal de Créteil, où ils seront jugés le 6 septembre, pour des faits de violence aggravée et de vol en réunion avec destruction dans un lieu d’accès aux transports collectifs. Ces faits sont passibles d’une peine allant jusqu’à dix ans de prison.

Anciens amis devenus rivaux, ils s’étaient croisés à l’aéroport d’Orly, où ils devaient s’envoler pour Barcelone pour s’y produire séparément. Le ton est monté et, avant d’embarquer, une bagarre générale entre les deux groupes a éclaté dans une boutique de Duty Free sous les yeux de passagers éberlués, dont certains ont filmé la scène. Les images ont, depuis, fait le tour des réseaux sociaux.

La rixe avait entraîné de légers retards de vol et la fermeture temporaire du hall d’embarquement où elle a eu lieu. Des plaintes avaient été déposées par Aéroports de Paris et Air France, qui a chiffré à 8 500 euros son préjudice dû aux retards pour plusieurs vols. Le gérant de la boutique de Duty Free, qui a également déposé plainte, parle de 54 000 euros de dégâts.

Entre-temps, la direction de l’administration pénitentiaire a annoncé, samedi 18 août, qu’une enquête avait été ouverte, et le parquet saisi, à la suite de la diffusion d’images du rappeur Kaaris à l’intérieur de la prison de Fresnes. Depuis sa cellule, Booba a, quant à lui, dicté mardi à sa manageuse un tweet dans lequel il explique s’estimer traité plus durement qu’Alexandre Benalla ou qu’un « moine pédophile ».

 

Source : LeMonde

Articles Similaires

Grande mosquée Fayçal : Imam El hadj Abdoulaye BAH : « nous sommes tous de la même famille » 

tsegbaya

Financement libyen: le fils de Kadhafi accuse encore Nicolas Sarkozy

tsegbaya

SLECG : le syndicat se dit prêt pour une année blanche !

tsegbaya

Interdiction de manifestations : l’OGDH s’engage à soutenir la société civile dans ses démarches juridiques

tsegbaya

Kipé souhaite la bienvenue à Orange-Guinée !

tsegbaya

Marche de l’opposition : un jeune de trente-ans tué !

tsegbaya