Soleil FM
Guinée société Infos

« C’est le non-respect du droit du citoyen qui envoie la violence »

Depuis quelques temps, on assiste à des mouvements de rue pour un certain nombre revendication en Guinée. Ces réclamations se soldent parfois par des violences. La violence est –elle l’ultime recourt pour revendiquer ces droits ? Pour des résolutions apaisées de crises dans le pays, des grognons se sont prononce sur cette thématique dans l’émission ‘’La grogne matinal’’ sur la Soleil FM.

Pour bon nombre d’observateurs, les jeunes sont victimes de manipulation lors des manifestations.

« La démocratie ne veut pas dire violence. A chaque qu’il y a manifestation, c’est nous les jeunes qui sommes devant la scène. S’il s’agit de partager des postes les responsabilités on nous néglige, mais partout où il y a la violence c’est nous qui sommes devant. Donc il faudrait que nous changions » a déploré Aboubacar.

Selon Aboubacar Fofana, l’Etat est à la basse de toutes ces violences « Je pense que le guinéen n’a pas de violence, la jeunesse guinéenne n’a pas de violence, c’est le non-respect du droit du citoyen qui envoie la violence. L’autorité de l’Etat veut ignorer surtout le droit des citoyens et veut imposer une façon de dictature sur la population donc cela pousse à la population de faire la violence » a-t-il soutenu.

Fatoumata Diabaté

Related posts

Niger : explosion d’un camion-citerne auprès d’une station-service

tsegbaya

Coronavirus : l’efficacité de la chloroquine est-elle prouvée ?

soleilfm935

Conakry : un homme accusé pour viol sur 3 mineurs présenté à la presse au PM3 de Matam

tsegbaya