Image default
Guinée société Infos

CHICHA : “l’État devait sensibiliser d’abord avant d’interdire…” dixit Ahmed Sékou Traoré de l’OCDC

Le Gouvernement guinéen a décidé, mercredi 6 janvier, d’interdire l’importation, la commercialisation et la consommation de la chicha dans le pays. Pour Ahmed Sékou Traoré, membre de l’organisation citoyenne des droits des consommateurs (OCDC), “l’État devait sensibiliser d’abord avant d’interdire…”.

Selon cet acteur de la société civile, l’État a laissé beaucoup trop de temps aux jeunes à s’habituer à la commercialisation et à la consommation de ce produit. Donc son interdiction subite pourrait être mal compris chez ces jeunes et c’est pourquoi il trouve que la répression n’est pas une solution à ce problème de santé publique.

Ahmed Sékou Traoré estime que pour la prise d’une telle décision, certaines plateformes de la société civile devaient être impliquées par les autorités avant leur mise en application. Car, soutient-il, les organisations de la société civile sont plus proches des consommateurs et pourraient jouer un rôle important dans la conscientisation des jeunes consommateurs de ces produits.

Cependant, M. Traoré reste sceptique quant à l’efficacité de cette décision du gouvernement.

Fatoumata Keita

Articles Similaires

Sangoyah : un instituteur viole six fillettes de son établissement

tsegbaya

Kindia : des manifestations du FNDC en vue

tsegbaya

Communiqué du gouvernement relatif au report de la journée d’assainissement

tsegbaya