Soleil FM
Guinée société Infos

Circulation des motos-taxis: plusieurs familles sont endeuillées

Les accidents de la route à Conakry et environs au menu d’une conférence de presse tenue ce lundi à Coléah. C’est une initiative de l’organisation guinéenne de la citoyenneté. Le but est d’attirer l’attention des usagers à une prise de conscience afin de réduire le taux d’accident des motos à Conakry.

A Conakry, le trafic routier pendant les cinq dernières années a été marqué par la floraison des motos dans la circulation. Au regard des embouteillages dans la ville, ce moyen de déplacement reste incontournable pour la mobilité des citoyens. Alseny Oumar Diallo président de l’organisation guinéenne de la citoyenneté affirme : « Du 1er janvier au 31 décembre, le centre de santé de Ratoma à enregistré mille sept-cent-deux  accidents dont zéro décès en 2017. Du 1er février au 30 juin 2018, mille-vingt-et-un (1 021)  accidents auto-moto enregistrés. Dont un total de deux-mille sept-cent vingt-trois (2 723) accidents dans l’intervalle d’un an six mois. »   

Bien qu’avantageuse, les motos-taxi ont aussi endeuillé plusieurs familles à Conakry. Pour minimiser le taux d’accidents, l’ONG propose quelques recommandations. « Former les conducteurs des motos taxis, réglementation de ce secteur, le port obligatoire de deux casques par moto, des paires de chaussures fermées, des gants, des gilets, des paires de lunettes, éviter les surcharges et ne pas utiliser les téléphones en conduisant ».

Pour professionnaliser ce secteur, le conférencier  invite le gouvernement à un suivi strict du code de la route. Aux conducteurs, à une séance de formation dans le cadre du respect des règles de conduite.

 

Elisabeth Haba

Related posts

Coronavirus : finie la prière à la mosquée pour les Dakarois

tsegbaya

Eliminatoires mondial U17 dames : Le Nigéria élimine la Guinée sur le score de 5 – 1

soleilfm935

Dubréka : Un présumé trafiquant de pélican mis aux arrêts à Conakry !

tsegbaya