Soleil FM
Guinée société Infos

Comment organiser des élections libres et transparentes ?

C’est la question qui a réuni ce jeudi 23 juillet, la société civile au sein d’une plateforme dénommée ‘’Observatoire Indépendant pour des élections libres et Apaisées en Guinée’’. Ces activistes invitent les populations et la Commission Electorale Nationale Indépendante à jouer un rôle majeur pour la réussite du scrutin prévu le 18 octobre prochain. C’est l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui a servi de cadre à rencontre.

Pour éviter de revivre des scènes de violences lors du scrutin présidentiel, la société civile à travers une synergie d’action entend faire face à l’enjeu.

« La société civile est déjà membre du comité de la CENI qui permet d’analyser tous les aspects et questions liées au processus. Cette synergie d’action s’avère nécessaire parce que chacune des organisations pouvaient intervenir individuellement, mais nous avons pensez que la période est tellement sensible et particulière qu’il va falloir unir les forces et faire face à l’enjeu » a expliqué Aboubacar Dorah Koïta, président de la Jeunesse CEDEAO Guinée.

Pour la vice-présidente chargée des questions de droits de l’homme au CNOCS, la couche féminine ne doit pas être spectatrice d’un tel évènement « quand ça ne va pas, ceux sont les femmes qui sont les premières victimes. Parce quand les enfants sont victimes la maman est concernée et si c’est le mari la femme est concernée donc nous sommes au milieu.  C’est pourquoi nous demandons l’implication effective des femmes et les jeunes filles de ne pas attendre parce que la Guinée nous appartient ».

En fin, pour justifier le bienfondé de cet échange d’idée, le chef service formation et éducation représentant de la CENI, a soutenu que« ça nous aide aussi, nous membres de la CENI, à améliorer les activités que nous menons. Parce que qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite ».

Pour l’intérêt supérieur de la nation, les acteurs politiques engagés dans ces élections devraient promouvoir le dialogue. Et aux jeunes d’agir en tant qu’acteurs et non prestataires de service, a conseillé l’observatoire.

Samuel Demba Duolamou

Articles Similaires

Effondrement du viaduc à Gênes : le groupe autoroutier mis en cause par le gouvernement

tsegbaya

Hommage à Henriette Conté, 1ère Dame de République sous le régime du Général Président Lansana Conté

soleilfm935

“Il faut endiguer le phénomène du journalisme alimentaire  et de la haine”, dixit Doyen Ansoumane Condé

tsegbaya

Grande mosquée Fayçal : Imam El hadj Abdoulaye BAH : « nous sommes tous de la même famille » 

tsegbaya

Education : Cours à distance à la radio et à la télévision à partir du 27 avril prochain en Guinée, comment est-ce possible ?

soleilfm935

Accident mortel : 22 morts, le ministère de la sécurité dresse son bilan (Communiqué)

soleilfm935