Soleil FM
Image default
Actualités Sociétés

Conakry : Des voleurs de moto échappent de justesse à une vindicte populaire.

Deux voleurs  de moto ont failli être lynchés dans la soirée du samedi 23 octobre, à Sangoyah, un quartier de la commune de Matoto (Conakry).  Ils  ont eu la vie sauve grâce à l’intervention de certains citoyens, qui ont empêché une foule en colère de les brûler vif, a constaté notre rédaction à travers un de ses journalistes.

Selon les témoignages, c’est au quartier Sangoyah que deux jeunes ont volé une moto TVS 125, avant de prendre la fuite. Mais ils ont été aussitôt poursuivis par des conducteurs de taxis motos et d’autres motards. « Ils sont venus à deux, l’un avait un couteau dans son sac. Ils se sont approchés d’une moto TVS, qui coûte 9 millions de francs guinéens, dont le propriétaire était arrêté à côté. L’un d’eux s’est servi de son couteau pour donner un coup au propriétaire de la moto. Sans clé, ils ont réussi à débloquer le guidon et à allumer la moto pour s’enfuir. Et nous aussi, on s’est immédiatement mis à leur poursuite », explique Sidafa Sanoh  gérant de station.

Malgré leur détermination, les voleurs n’iront pas loin. Ils ont été rattrapés au niveau de la station  près du Night-club 224 par leurs poursuivants, dont Mamadou  Oury Diallo, un citoyen qui rentrait du marché de Matoto. « Moi, je ne suis pas conducteur de taxi moto, mais ça me fait mal de voir un motard victime de vol, parce que moi-même j’ai une moto. C’est pourquoi, lorsque je suis arrivé en face de la mosquée sangoyah et j’ai vu les gens poursuivre ces voleurs, je me suis immédiatement mis derrière eux.  En tentant de nous échapper, ils ont renversé deux motos en route. Mais nous avons finalement réussi à les rattraper ici. On a cogné leur moto par derrière jusqu’à ce qu’ils tombent. Et dès qu’ils sont tombés, celui qui était assis derrière s’est relevé pour s’enfuir et on a arrêté celui qui conduisait la moto », témoigne ce citoyen.

Après son arrestation, le jeune homme a été copieusement battu par une foule en colère. Heureusement pour lui, pendant que certains cherchaient de l’essence pour le brûler vif, des voisins sont intervenus pour le sauver. Ils l’ont retiré dans les mains de ceux qui voulaient le lyncher pour le remettre à la police.

Par Moussa Caiss Sylla

Laisser un commentaire

79  −  71  =