Soleil FM
Guinée politique Infos

COVID-19 : Des citoyens fustigent la gestion du numéro vert 115

Des citoyens tirent la sonnette d’alarme par rapport à la gestion des urgences liées au Covid-19 à travers le numéro 115. Dans un entretien accordé à notre rédaction, un contact direct de Coronavirus fustige la démarche de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire qui refuserait d’intervenir dans les domiciles après avoir reçu un appel sur son numéro vert.

Selon Mamy Hébélamou du quartier Tanènè Permanence dans la commune de Matoto, un de ses cohabitants connaissait son résultat positif au Covid-19 alors qu’il vivait encore en famille durant plusieurs jours.

Mamy Hébélamou, habite la même cour que ce malade de coronavirus à Tanènè permanence. Selon elle, c’est depuis le vendredi 24 avril que son voisin a reçu un appel de l’ANSS l’informant que son test est positif : « Mais bien avant qu’il ne soit appelé, il avait fait au-moins près de deux semaines ici. On n’était vraiment ensemble mais certains en étaient informés. C’est après que j’ai su et je suis allée faire mon test » a-t-elle expliqué.

Pendant tout ce temps, le malade échangeait avec tout le voisinage ajoute-t-elle. Après son hospitalisation au centre de traitement épidémiologique de Donka, pour des raisons de sécurité sanitaire, Mamy Hébélamou dit avoir appelé depuis vendredi le numéro 115 en vain : « le lendemain j’ai appelé le numéro 115, le monsieur qui m’a répondu m’a dit madame y’a une lenteur qui ne dit pas son nom. Mais je vais remonter l’information pour savoir ce qu’on peut faire. Et depuis le vendredi jusque là aucune équipe n’est venue chez nous » a-t-elle déploré.

Selon notre interlocutrice, cette situation a créé une psychose dans leur concession. Même l’état de santé de l’épouse du monsieur en question reste douteux : « Sa femme a commencé à présenter des signes parce qu’elle tousse et … personne n’est venu la chercher pour aller faire son test. Sauf hier (dimanche 26 avril) que le grand frère à son mari est venu la chercher pour l’hôpital. Et à l’hôpital on lui a dit comme elle est venue avec ses enfants son test ne peut pas être fait. Ce matin elle est encore repartie on ne sait pas ce que ça va donner ».

Après avoir fait son test depuis le mardi 21 avril, Mamy Hébélamou dit ignorer jusqu’à présent son résultat. Elle demande aux autorités sanitaires d’agir vite dans le traitement des dossiers des personnes contacts, car le peuple compte sur elles. Dans le souci d’équilibrer l’information, nous n’avons pas pu avoir un répondant à l’ANSS quant au fonctionnement du centre d’appel du 115.

Samuel Demba Duolamou

Related posts

Guinée – Migration, violence politique, médias et liberté d’expression : ces chiffres de Stat View International qui font froid dans le dos

tsegbaya

2ème journée de manifestation à Conakry : des actes d’incivisme constaté sur Leprince

tsegbaya

Décès de Kofi Annan : message de Louis Marie BOUAKA, Coordonnateur Résident par intérim du Système des Nations Unies en Guinée

tsegbaya