Soleil FM
Guinée économie Infos

COVID-19 : Quel impact pourrait-il avoir sur l’économie et la société Guinéenne ? Analyse d’un économiste

La crise sanitaire sans précédent liée à la pandémie du COVID-19 fait réagir des observateurs avertis. Avec ce fléau mondial, l’économiste Gandho Bah, également spécialiste en gestion publique craint le pire dans les jours à venir. Selon lui, si rien n’est fait, les conséquences de l’arrêt d’activités vont engendrer d’énormes difficultés économiques.

D’ailleurs, l’économiste Gandho Bah qualifie cette situation du jamais vu « On n’a jamais vécu une crise dans le monde comme celle que nous vivons aujourd’hui. »

Pour cet économiste, « forcement nous allons constater dans ce monde une baisse de la demande mondiale à tous les niveaux pourquoi la baisse de la demande mondiale fait aujourd’hui que le carburant coute moins d’un dollar, d’ailleurs c’est même devenu gratuit par ce qu’il n’y a pas d’activités, tout le monde est préoccupé aujourd’hui pour la santé, vous avez vu des économies sont en train de s’effondre comme des châteaux de carte » a indiqué notre interlocuteur.

Pour le cas précis de la Guinée, à part la crise sanitaire, le spécialiste en gestion publique craint une autre situation intenable pour les populations dans les prochains jours. « On doit s’attendre à une crise économique grave, par ce que ce qui va se passer les guinéens vont premièrement taisoriser leur argent par ce qu’on vit dans une situation d’incertitude, ils vont se focaliser sur les produits de première nécessité, alors si la demande croit par rapport à l’offre les prix vont forcements flambés. » a averti le spécialiste en gestion publique.

Notre interlocuteur, invite cependant l’Etat à prendre ses responsabilités pour minimiser les conséquences néfastes qui pourraient survenir à tout moment. « La paupérisation va augmenter et si la paupérisation augmente il y’aura une augmentation de la délinquance et de la frustration et nous risquons au-delà de la crise économique une crise sociale dans les jours à venir, donc nous risquons de vivre un cocktail explosif extrêmement dangereux » a-t-il mentionné.

Pour éviter une crise alimentaire en Guinée, l’économiste Gandho Bah suggère au gouvernement d’intervenir en réglementant les prix de toutes les denrées alimentaires et inciter les agriculteurs à produire davantage.

Amadou Oury Touré

Related posts

Compte-rendu du conseil des ministres du 14 mars 2019

tsegbaya

Adresse du Chef de l’Etat, diversement appréciée par les citoyens

soleilfm935

Conflit entre l’USTG et le SLECG : voici les raisons selon le chargé de communication du SLECG

soleilfm935