23 mars 2019
Soleil FM

Déguerpissement : les citoyens de Kipé 2 toujours dans l’amertume !

Guinée société Infos

Depuis le 30 septembre dernier, plus de 250 familles habitant le quartier Kipé 2 sont menacées de déguerpir cette zone. Ces dernières qui se réclament occupantes légales ont reçu l’information dans une lettre que leur a adressée le ministère de l’administration du territoire.

Après avoir renvoyé deux fois le procès sur le déguerpissement des habitants de Kipé 2,  ce vendredi 02 novembre encore, l’agent judiciaire de l’Etat Maitre Soriba Mory Kanté ne s’est pas présenté en personne. Son confrère Maitre Maurice Sàa Tolno donne les raisons d’un nouveau report en huitaine de l’affaire : « Dans une procédure, quand une partie reçoit les pièces, il lui faut du temps pour se préparer et examiner ses dossiers. C’est pour cette raison que l’agent judiciaire de l’Etat a formulé la demande en réponse à l’assignation de la reconnaissance de propriété formulée par les demandeurs ».

Maitre Salifou Béavogui, l’avocat de la partie civile estime que ces maints reports  peuvent être dangereux pour ses clients. « Ces multiples renvois nous inquiètent parce que des correspondances ont été adressées à nos clients, leur demandant de quitter les lieux. Pour cela, nous craignons que le pire arrive même si le dossier est au tribunal », dit-il.

Poursuivant, l’avocat demande au Tribunal de faire de son mieux dans ce cas précis pour une bonne fin. Une fois de plus, il réitère que l’Etat est entrain de se tromper de localité « Nous souhaitons qu’une décision intervienne rapidement parce que nous sommes sûr de nos documents, de notre propriété et nous admettons que l’Etat confonde la zone opérationnelle de Koloma à celle de Kipé 2 ».

 

A noter que le procès a été reporté pour le 09 octobre prochain.

 

SAMUEL DUOLAMOU

 

 

Articles Similaires

Double attentat suicide à Gardez (Afghanistan) : le bilan fait près de 30 morts et 81 blessés

tsegbaya

Des adolescents en quête d’argent, s’exposent à la maladie dans les dépotoirs

tsegbaya

Ne dit-on pas qu’après la fête, il y a la défaite !

tsegbaya

Le premier ministre lance la caravane nationale de l’investissement

tsegbaya

La mauvaise haleine : source de stigmatisation dans la société

tsegbaya

L’art nourrit-il son Homme ?

tsegbaya