Soleil FM
Guinée politique Infos

Education : Cours à distance à la radio et à la télévision à partir du 27 avril prochain en Guinée, comment est-ce possible ?

Le vendredi 17 avril dernier, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation-MENA, Mory Sangaré, a tenu une déclaration dans laquelle il a annoncé le début des cours pour les classes d’examens à partir du lundi 27 avril à la radio et à la télévision, et les cours en ligne sur la plateforme « ma réussite entre mes mains » pour le 4 mai prochain. Une mesure, selon le ministre, qui s’inscrit dans le cadre de la riposte contre le COVID-19 afin d’apporter une solution à la problématique de l’éducation en cette période exceptionnelle. Mais comment est-ce possible en Guinée ?

Au cours d’un entretien accordé à notre rédaction ce samedi 18 avril, le responsable de la communication du MENA, Mamady Sidiki Camara, a d’abord reconnu « qu’il s’agit d’une première expérience » pour le département.

C’est un pari difficile à relever pour une première expérience dans un pays tel que la Guinée. Pour tenir le pari selon Mamady Sidiki, le ministère a sollicité « la collaboration de tous les partenaires et toutes les bonnes volontés ayant une expérience en la matière » afin de sauver l’éducation Guinéenne en cette période de crise sanitaire.

A en croire aux propos de M. Camara, pour l’instant, le département a déjà mis en place « un comité de gestion et de suivi de ce programme de la riposte COVID-19 ». Il ajoute que « les équipes pédagogiques de pilotages et d’animation de ce programme de la plateforme d’apprentissage des radios et des télévisions ont été constituées ».

« Dans un premier temps, la RTG et les radios communautaires seront dans un bouquet STARTIMES. La télévision nationale va permettre à tous les enfants qui sont en position d’être en contact avec la télévision de passer par STARTIMES pour bénéficier de ces cours » a expliqué le responsable de la communication du MENA.

Sachant que les enfants n’ont pas accès à la télévision, le ministère compte mettre en synergie « un ensemble de radios, qui pourrait permettre de faire le relais de ce qui va se passer à la télévision nationale ». A ce propos, le département mise gros sur les radios rurales et communautaires « qui se trouvent aujourd’hui dans les zones les plus reculées de la Guinée », affirme Mamady Sidiki Camara.

« Nous avons aussi pensé à des versions papiers » renchérit M. Camara. « Tout ceux-là, qui malgré tout ne seront pas capable d’être avec la télévision et avec la radio pourraient être servis à travers nos structures déconcentrées ».

Un projet d’une telle ampleur nécessite une large campagne de sensibilisation des populations, « c’est pourquoi la semaine qui va commencer, le lundi jusqu’à la date retenu pour le démarrage des cours à distance, nous allons consacrer toute cette semaine à une véritable campagne d’informations et sensibilisations » a indiqué M. Camara.

Boura Bangoura

Related posts

Grève des enseignants : le SLECG crie au secours !

tsegbaya

Coronavirus : Deux nouveaux cas de décès

soleilfm935

15 avril : cette journée qui rend hommage aux artistes !

tsegbaya