Soleil FM
Guinée politique Infos

Education : Des étudiants menacent de boycotter la reprise des cours dans les universités

Le Collectif des Etudiants des Universités Publiques de Guinée menace de boycotter la réouverture des classes au niveau des institutions d’enseignements supérieurs prévue le lundi prochain.  La structure demande aux étudiants de rester à la maison si les autorités ne diminuent pas les prix des transports.

Après trois mois d’arrêt des cours dans le pays pour cause de COVID-19, les autorités guinéennes ont annoncé la réouverture des classes progressives à partir de ce lundi 29-juin.  Cette reprise risque de se faire sans quelques étudiants, à en croire Alpha Oumar Tourkoun Diallo président du Collectif des Etudiants des Universités Publiques de Guinée : « Nous avons été claire dans notre communiqué en demandant aux Etudiants de ne pas aller dans les Universités pour ne pas créer d’autres problèmes. En attendant, ça va être la première procédure ».

Dans le contenu de la phase 2 du plan de riposte, le premier ministre Dr Ibrahima Kassory a ignoré le secteur du transport. Chose qui n’arrange ces étudiants : « Il y’a des Etudiants qui quittent Kagbélén pour Gamal. A Dubréka par exemple où j’étudie, il y en a qui quitte Coléah pour ISAG pour suivre les cours et renter. Ils payent au-delà de 50 mille par jour. Et imaginer que si la personne a cours cinq fois dans la semaine. Un mois coutera 1 million 200 mille » a expliqué Oumar Tourkoun Diallo.

Pour l’instant, aucun courrier n’a été adressé au département de tutelle. Mais notre interlocuteur indique que le secrétaire général est déjà informé de cette situation : « Parfois on gère des crises sans passer par des courriers. On les appelle juste et ils nous reçoivent, on règle. Comme cette fois ils ne nous ont pas reçus à temps, mais nous, nous avons dit qu’il ne fallait pas trop attendre. Hier (vendredi 26) c’était la dernière opportunité sur une doléance exceptionnelle mais malheureusement c’était l’installation du nouveau Ministre, le secrétaire général nous a rassuré qu’on ne pouvait pas le rencontrer ».

Samuel Demba Duolamou

Related posts

Elections législatives : le RPG mobilise ses militants à prendre part à la révision de la liste électorale

tsegbaya

Le Bloc Libéral de Faya Millimono condamne les tueries à Conakry

tsegbaya

Ethiopian Airlines : voici l’identité des victimes

tsegbaya