Guinée Actus

Exploitation artisanale: les journalistes outillés sur les conséquences négatives de l’utilisation du mercure dans l’orpaillage

today24 mai 2024 19

Arrière-plan
share close

Le projet planet GOLD en Guinée a outillé ce jeudi plusieurs journalistes sur les conséquences de l’usage du mercure dans l’exploitation artisanale de l’or à petite échelle. Cet atelier a permis aux hommes de médias de connaitre la Convention de Minamata sur le mercure pour mieux sensibiliser les orpailleurs artisanaux. Il est financé par le Fonds Environnement Mondial FEM pour une période de 5 ans.

Durant cette rencontre, les compétences des hommes de médias ont été renforcées afin de sensibiliser les orpailleurs artisanaux sur la réduction de l’utilisation du mercure dans l’exploitation artisanale de l’or à petite échelle. Ibrahima Sory SYLLA est le Coordinateur National du projet planet GOLD Guinée.

 

 

« L’une des composante ici de ce projet, c’est la communication, le partage d’informations et la gestion des connaissances. Nous nous sommes dit que cela n’est possible autour du projet que quand les médias ou les membres de médias sont conviés à une formation pour mieux connaitre le projet, connaitre ici la convention de Minamata sur le mercure afin de libérer la parole sur cette question d’utilisation du mercure dans l’orpaillage à petite échelle. L’article 07 qui le dit, stipule qu’il faut faire la sensibilisation, il faut faire la communication sur cette question. Le projet ici parle du plan d’action national que le Ministère de l’Environnement avait élaboré concernant la réduction de l’utilisation du mercure dans l’orpaillage artisanal. »

 

 

Le point focal de la Convention de Minamata parle de la dangerosité de l’usage du mercure par les exploitants artisanaux. Bangaly DJOUMESSI formule des attentes à l’endroit des participants.

« C’est un projet dont l’objectif est de réduire l’élimination de mercure dans l’exploitation artisanale de l’or. Le mercure étant un produit très utile, socio-économique, qui sert dans beaucoup d’appareils de précisions, de thermomètre (etc…), et même dans les lampes électriques. Mais une fois hors appareillage, hors usage dans les conditions normales, il devient un produit très dangereux voire même cancérigène, et à une troisième phase irréparable puis bienvenue la mort. Evidemment on a constaté, après avoir réalisé les résultats de beaucoup d’autres projets, les après projets ont connu des évolutions timides. D’ailleurs on ne sait même pas si les projets ont eu lieu dans le pays. L’attente donc du projet c’est l’aider à s’implanter dans le pays. C’est un projet qui a pour cible les exploitants artisanaux. » A-t-il soutenu.

 

Le programme planet GOLD Guinée a quatre composantes à savoir: la formalisation, l’accès au financement, l’accès à la technologie sans mercure et la communication.

Amara Simba SYLLA pour le www.soleilfmguinee.net

Écrit par: Louis Oscar LOBE MOUKOURI

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%