Guinée société Infos

Grogne des étudiants « nous avons refusé de payer les 250 mille francs »

L’Union des Élevés et Etudiants de Guinée (UNEEG en abrégé) a tenu un sit-in ce jeudi 10 décembre à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, dans la commune de Ratoma. Ces étudiants dénoncent la cherté des frais d’inscription et de réinscription qui sont fixés de 200 à 250 mille francs guinéens.

Obligés de payer 200 à 250 mille francs (250.000 fg) comme frais d’inscription et de réinscription pour bénéficier des cours cette année, ces étudiants  ne digèrent pas cette décision des autorités éducatives « Nous étudiants de Guinée, nous avons refuser de payer les 250 mille francs. 50 mille francs c’est bon. Alors le message est là, c’est 50 mille qu’on paye. Nos universités ne sont pas des centres d’affaires. Et à partir de là, nous avons décidé de boycotter le processus d’inscription et de réinscription dans les différents départements » a martelé Kabinet Kéita, membre de l’UNEEG.

Cette mobilisation qui s’est tenue à 11 heures, heure de pose a connu une forte mobilisation des protestataires. C’est le cas de Djénabou Bah « Nous ne pouvons payer 250 mille francs. Où allons-nous enlever ça. Nous sommes de simples étudiants ou bien voulez-vous qu’on vole » s’est-elle alarmée. Ibrahima Sory Diallo renchérit en ces termes « Nous ne demandons pas trop. Nous demandons juste à l’Etat de penser à nous, juste 50 mille pour la réinscription. Ils ont pensé à tous les autres secteurs sauf les étudiants » a-t-il déploré.

Cette manifestation intervient alors que certains ont déjà payé ces sommes. Pour le président de l’Association Scolaire des Elèves et Etudiants de Guinée-ASEE-G, c’est une politique d’enrichissement des responsables d’universités qui doit prendre fin « S’ils veulent empocher 200 milliards, qu’ils aillent au trésor public. Ici nous sommes des pauvres étudiants, nous ne payons rien. Ceux qui se sont inscrits c’est une marge très faible. L’exemple que vous voyez c’est la majorité des étudiants qui ne sont pas encore réinscrits »

Il faut préciser que ce sit-in s’est tenu devant l’enceinte de l’Université Sonfonia pendant une demi-heure, mais n’a enregistré aucun incident majeur.

Samuel Demba Duolamou

Related posts

Guinée/société/Campagne d’assainissement : Les citoyens de Matoto sont-ils découragés ?

tsegbaya

Enseignement supérieur : Dr Oumar Keita, nouveau recteur de l’université de N’Zérékoré prend fonction

tsegbaya

Covid-19 : La Guinée tend vers la barre des 8000 cas confirmés

soleilfm935